AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Désormais, merci d'envoyer un MP (soit via Alan, soit via Chaat ou via Sealiah) pour que l'on vous ajoute dans une chambre. Vous ne pouvez pas la choisir, sauf si vous expliquez pourquoi vous voulez réellement vous retrouver dans telle chambre.
Nous recherchons activement et en priorité des Hunters. Alan
Les fiches pouvoirs viennent d'être ajoutées et elles sont obligatoires ! Vous devez créer et remplir celle de votre personnage !

Ayant beaucoup trop de personnages dans les Immortals et pas assez dans les autres catégories, les Immortals sont fermés temporairement ! Nous vous demandons donc de privilégier les Magical Creature, les Hunters, les Paranormal et les Magician ! Merci ! :D Alan

Partagez|

Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Mar 17 Mar 2015 - 5:45

C'était la première journée du début de ma nouvelle vie. J'étais tellement heureuse de pouvoir cotoyer des gens sans avoir à me cacher que je ne tenais pas en place. J'explorais mon nouveau chez moi et j'affichais mes bois avec fierté en me tenant un peu à l'écart pour ne pas crever un oeil à quelqu'un... Et aussi parce que voir autant de monde m'intimidait un peu et l'endroit était tellement grand que je profitais de l'espace disponible.

Quand les élèves en tout genres sont devenus de plus en plus nombreux dans les couloirs j'ai voulu m'éloigner un peu pour être plus calme. Toutes ces voix qui se faisaient entendre au même moment, ça me dérangeait.
C'est en explorant des couloirs un peu moins peuplés que je me suis rendue compte que je n'avais aucune idée d'où j'étais. J'ai essayé de retrouver mon chemin mais je n'avais pas pensé à mémoriser mon chemin et j'étais toute seule. Je n'entendais pas de voix ou de bruit de pas à part les miens. J'étais complètement seule et perdue au beau milieu d'un couloir désert.

Il m'était arrivé de regarder des films d'horreur et je me faisais des scénarios dans ma tête. J'ai commencé à avoir peur, surtout en sachant quel genre de créatures se trouvait dans cette école. J'ai osé espérer qu'aucun élève de cette école en tuerait un autre étant donné que nous étions tous passé par des épreuves pour arriver ici... J'avais quand même peur.

Je marchais de plus en plus vite et à chaque fois que je voyais une porte elle était verrouillée. Je ne courais pas mais presque. Je commençais à paniquer et j'étais sur le point de pleurer. Ma première journée ici et comme une pro je me suis perdue. C'était pathétique, d'une façon j'étais contente d'être toute seule pour que personne ne me voit comme ça...

J'ai continué de marcher rapidement jusqu'à ce que je commence à être un peu à bout de souffle. J'ai ralenti pour pouvoir respirer un peu et c'est à ce moment là que j'ai entendu quelqu'un marcher. Je n'étais pas certaine au départ de s'il s'agissait de l'écho de mes propres pas alors j'ai arrêté de marcher pour écouter.
C'était clairement quelqu'un d'autre. J'étais soulagée et effrayée en même temps. J'ai marché en direction des pas avec la peur au ventre en espérant que je ne me dirigeais pas vers la mort.

Quand j'ai entendu les pas s'éloigner plus vite que je ne m'approchait et j'ai eu la merveilleuse idée de parler pour que la personne s'arrête.
Ne sachant pas quoi dire j'ai assemblé maladroitement quelques mots:
« Excusez-moi... Il y a quelqu'un? J'ai besoin d'aide. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Sam 21 Mar 2015 - 2:39

J'étais dans les toilettes entrain de faire mes petites choses, puis soudainement, un bruit résonna un peu plus loin. « Aizen, c'est le temps d'aller découvrir ce qui se passe. » me suis-je dit. Je me lavai donc les mains, le savon sentait si bon. Je séchai mes mains. J'étais enfin prêt à découvrir ce qui se passait dans le hall central.
Je m’avançai donc vers la porte la plus près et la poussai. Un petit coup de vent se fit entendre.
« Excusez-moi... Il y a quelqu'un? J'ai besoin d'aide. » dit la voix mystérieuse.
J’accourus plus loin dans le corridor tout en répondant: - Oh, je suis qu'un nouvel élève comme toi!
- Je.. Je m'appelle Aizen, quel est ton nom? dis-je à souffle coupé.


Dernière édition par Diamant le Lun 23 Mar 2015 - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Dim 22 Mar 2015 - 23:15

Je ne savais tellement pas à quoi m'attendre que le suspens était palpable. Je pouvais même entendre mon propre coeur battre et j'espérais être la seule à pouvoir l'entendre. J'avançais d'une démarche hésitante dans une direction incertaine quand une porte s'est ouverte plus loin et qu'un élève en est sorti.

J'ai été soulagée de voir qu'il ne semblait pas menaçant. À part son style gothique qui sortait de l'ordinaire il avait l'air de n'importe quel autre garçon de son âge (ou l'âge dont il avait l'apparence). Il a marché vers moi et s'est tout de suite mis à me parler.

Ses premières paroles ont semblé enjouées et avec les mots qu'il a prononcé il avait deviné que j'étais nouvelle. J'ai comme un petit doute que seuls les nouveaux peuvent être aussi confus, anxieux et aussi...perdu.
Ses deuxièmes paroles m'ont laissé entendre moins d'assurance quand il s'est présenté à moi et m'a demandé mon nom. Il s'appelait donc Aizen, c'est un joli nom qui sonne doux.

« Je m'appelle Axelle. »
Je ne savais pas quoi dire d'autre! Je n'avais pas l'habitude de devoir parler à un inconnu après m'être perdue. Disons que ça n'arrive pas tout les jours et que vivre dans un placard n'apporte pas tellement d'occasions pour socialiser.
« S'il-te-plait... Pourrais-tu m'aider? Je me suis perdue. »
Ce n'était pas aussi mal que je le croyais, les mots sortaient de ma bouche plus facilement que je ne l'aurais pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Lun 23 Mar 2015 - 0:22

- « S'il-te-plait... Pourrais-tu m'aider? Je me suis perdue. »

Je sentais qu'elle était détendue. Elle était tellement polie. Ses gestuelles m'expliquaient qu'elle ne voulait pas me faire de mal et qu'elle avait déjà pris sa place dans la situation dont elle devait faire face. Elle avait l'air d'une personne ouverte d'esprit et dynamique, malgré son petit côté privé.

Mon cœur se serra, que devrais-je lui dire? Que je suis nouveau dans cette école? Et que je l'aime bien? Je commençai à trembler. Je respirai un coup, puis lui dit:
- « Je suis nouveau à cette école, moi.. Moi aussi.. », je toussai puis continuai: Je débute dans ma classe de français et j'ai entendu dire que tu es dans ma classe aussi. Oh et je suis une fée! (Silence)
Une question trottait dans ma tête. Quelle était sa race? Fée? Vampire? De la sueur apparu sur mon front. J'ai eu si peur de lui demander, mais, notre relation débutait si bien, je lui demandai.
- « Puisque on sera ensemble pour un moment et que
la cloche retentira bientôt.. J'aimerais savoir.. Es-tu une fée? »

J'attendis sa réponse, tandis qu'elle me suivait dans le prochain couloir menant à nos casiers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Lun 23 Mar 2015 - 3:42

Après une ou deux secondes de silence il a recommencer à parler et semblait encore manquer d'assurance. J'étais un peu mal à l'aise de voir un étranger devenir nerveux par ma présence. Je ne suis pourtant pas si intimidante et même si on prend mes bois en compte je ne vais surement pas m'en servir.

Sous l'effet du stress probablement, il m'a répété qu'il était un nouvel élève à cette école. « Je suis nouveau à cette école, moi.. Moi aussi.. »
Il n'avait vraiment pas l'air bien et il a toussé. Je commençais à m'inquiéter pour sa santé quand il a rajouté une deuxième phrase maladroite: « Je débute dans ma classe de français et j'ai entendu dire que tu es dans ma classe aussi. Oh et je suis une fée! »

Il y a eu un court silence. J'étais rassurée qu'il ne s'agissait pas d'une créature dangereuse... Du moins, je crois.
Pendant qu'il ne parlait pas j'ai pris un très court instant pour examiner son visage. Quelque chose me dérangeait et en observant attentivement j'ai vu qu'il s'agissait de sueur sur son front. Pourtant il ne faisait pas si chaud

De la fièvre peut-être? Ais-je pensé. C'était logique. Il a toussé, il a des sueurs et si ça se trouve sa nervosité vient du fait qu'il est fatigué par peu-importe-ce-qu'il-a.

Il m'avait encore parlé mais j'étais un peu dans la lune et ce qu'il m'a dit m'a complètement échappé. Quand il a commencé à marcher j'ai réalisé qu'il venait de me poser une question que je n'avais pas compris. J'ai essayé de me rappeler de ce qu'il venait de me dire mais je n'y arrivais pas, je l'ai simplement suivi.

J'étais un peu gênée de ne pas l'avoir écouté alors qu'il était juste devant moi à me parler. Pour rendre la situation moins embarrassante j'ai décidé d'improviser. Donc c'est une fée... Je peux bien lui dire ce que je suis.

« Euh... Pardon. » Maintenant c'était à mon tour d'avoir les mots coincés dans la gorge. « Je n'ai pas compris ta question... Mais puisque tu m'as dis ce que tu es je peux bien te dire ce que je suis. » Pourquoi parler autant? Tout ces mots étaient inutiles! J'étais tellement nerveuse que je ressentais le besoin de me justifier alors que c'était inutile.

Ne voulant pas dire quoi que ce soit d'idiot je me suis contentée de pointer ce qui se trouvait sur ma tête et qu'il n'avait pas remarqué: mes bois. Ils étaient pourtant difficile à manquer.
« Je suis une animagus. Ce sont des bois de chevreuil...ou de cerf. Un des deux. » J'ai dis quelque chose d'idiot mais c'était inévitable. Mais à bien y réfléchir...Je ne sais pas de quel il s'agit, je ne fais pas la différence entre les deux. Je suis à moitié humaine et à moitié une-espèce-de-la-famille-des-cervidaes-dont-j'ignore-tout. Joie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Lun 23 Mar 2015 - 18:19

Cela faisait maintenant quelques longues minutes que nous marchions, Axelle était derrière moi et elle s'essayait de suivre mon rythme, mais je marchais trop vite pour ses jambes de.. Cerf? Je m'arrêtai donc et lui dit :

- Bon, je vais me répéter une dernière fois,, dis-je sous l'inflation. Les classes commencent dans quelques minutes, il faudra se grouiller car la première cloche qui annonce que nous devons être à nos casiers sonnera bientôt.

Elle hocha la tête, elle avait enfin compris. Hallejuah.
Nous entendîmes des gens entrer dans Sekuen.

- Prends ma main, je vais nous téléporter à nos casiers.
Des lumières clignotantes apparurent de mes mains. Elle tena ma main et nous nous téléportions dans l'allée. Nous apparurent devant les casiers longeant les murs. Des pas se firent entendent tandis que la première cloche sonna. Je lui désignait son casier qui était tout près du mien. Je marchai vers mon casier, pris mes choses et la rejoigna. Elle avait des difficultés avec son code de cadenas. Je me suis approché, retourna son cadenas du côté pile et lui montra les numéros.

- Garde le papier, c'est ton code, tu en auras besoin. Et ne le dis à personne. chuchotais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Ven 3 Avr 2015 - 6:34

Il avait l'air énervé quand il m'a répété ce qu'il m'avait dit plus tôt et son changement d'attitude m'as surprise au point où je n'osait plus trop parler. Pour faire signe que j'avais compris je me suis contentée de faire signe de la tête.

Les couloirs commençaient à se remplir d'élèves peu à peu, mon moment de tranquillité était terminé et le bruit était de retour. Il fallait que je me rende à mon casier sans savoir où étaient les casiers et sans même savoir lequel était le mien. En sachant que je devais être à mon cours dans quelques minutes alors que je n'avais pas la moindre idée d'où j'étais m'a stressé encore plus.

« Prends ma main, je vais nous téléporter à nos casiers. »

Oh... Pratique les pouvoirs de fée!
Sur cette pensée j'ai rapidement pris sa main sans trop me poser de questions. C'était impressionnant même si ce n'était pas aussi spectaculaire que dans les films. En un clignement d'yeux des petites lumières sont apparues et le décor à changé. C'était étrange comme sensation, je me demandais même si nous avions vraiment changé d'endroit.

La cloche a sonné et j'ai commencer à paniquer, j'avais peur d'être en retard. Au moment où j'allais commencer à chercher pour savoir quel était mon casier Aizen me l'a pointé. Ah oui. Ordre alphabétique on dirait, j'aurais du y penser. J'ai regardé la petite plaque avec mon nom gravé dessus puis mes yeux se sont arrêtés sur le cadenas. Un cadenas à numéro? Je n'ai pas le code!

Ça y est, panique. Je ne savais pas quoi faire j'ai simplement tourné la roulette dans le but de m'occuper en attendant de me calmer et trouver une solution. Sans trouver de solution et sans pouvoir me calmer je l'ai lâché et c'est à ce moment là qu'Aizen est venu m'aider. C'était simple, je n'avais qu'à regarder derrière mais je n'y avais pas pensé...

J'ai écouté ses explications, ouvert le cadenas et mon casier pour prendre... Il était vide. J'ai déjà ce qu'il me faut dans les mains... Félicitations Axelle...
Je l'ai fermé aussitôt et j'ai suivi Aizen en direction de la classe de français sans rien dire et en rougissant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre] Dim 5 Avr 2015 - 3:58

Lorsque je lui ai montré le code, elle eut un teint rosé. Bon, elle avait l'air un peu idiote, mais, je comprends très bien, puisque ce n'est pas toujours facile d'être nouveau dans une nouvelle école. Elle comprit que nos casiers étaient en ordre alphabétique, bizarre comme lycée, je fus surpris moi-même!

Nous avançâmes dans l'allée, qui était très bien décorée. Banderoles, Peinture repeinte. Ça sentait bon. Après quelques minutes de marche, nous apparurent l'escalier central. Nous étions en avance sur quelques élèves qui glandaient à leurs casiers, même si il y avait quand même une foule qui rugissait derrière nous. Axelle s'était habituée aux bruits des singes. Fantastique.

À la dernière marche qui séparait le rez-de-chaussée au premier étage, nous virent une pancarte. Cours de langues, à droite. Cours de sciences & maths, à gauche. Je regardai Axelle, elle comprit mon regard, elle n'était pas si blonde qu'elle en avait l'air. :P :oops: Nous prirent un virage sec à droite. Il y avait des professeurs partout. Je demandai à l'un des membres du personnel où se trouvait notre classe. Le monsieur nous demanda notre nom, nous répondîmes. C'était la classe situé près de nous, à notre droite, près de l'escalier central. Nous entrâmes en classe, les autres arrivèrent et hop, c'était la cohue totale. Des rires, des mots ingrats se firent entendre, bref, j'en passe, et à comprendre ce qui se passait, il n'y avait pas de sièges assignés pour certains élèves, je me tirai donc une bûche près d'Axelle.

Derrière nous se trouvait une petite brunette, qui chiquait sa gomme bruyamment et avec tout l'entrain des élèves, je finis par me retourner, crevé par l'ambiance du groupe. La meuf me regardait avec des grands yeux, comme si elle n'avait rien.. Magnifique, maintenant je devenais rouge comme une tomate. C'était la goutte qui avait fait débordé le vase. Je dis donc à la brune : - "Les vaches sont dans les champs, pas en classe, apprends à mâcher correctement.". Elle se tut tandis qu'Axelle ricana. Elle avait bien aimé ma blague!

Puis vint notre prof (Pas mal mignon ;)) qui mit un pied dans sa classe, tout en marchant vers son bureau, il s'approcha de son bureau garni de matériaux scolaire, prit une règle en bois et frappa lourdement sa sorte de pupitre tout en criant.
- SILENCE.

La foule devint muette. Il se présenta, il s'appelle Jordan et il avait 22 ans. Et tout le tralala.
Ce cour était ennuyant, j'éviterai les détails, certes, voici un petit résumé de la période : La vie du prof, des élèves bavards, moi & Axelle qui écoute et aucun devoir! Hélas, qu'allons-nous faire avec ces élèves dérangeants durant toute une année? C'est une question que je me pose.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre]

Revenir en haut Aller en bas

Une petite chevrette perdue [à qui veut bien rejoindre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekuen-Seruki :: .: Archives :. :: Archives de RPs-
Tu peux modifier le cadre, le bouton du profil masqué et tout le reste juste avec les 4 codes CSS que je t'es mis.