AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Désormais, merci d'envoyer un MP (soit via Alan, soit via Chaat ou via Sealiah) pour que l'on vous ajoute dans une chambre. Vous ne pouvez pas la choisir, sauf si vous expliquez pourquoi vous voulez réellement vous retrouver dans telle chambre.
Nous recherchons activement et en priorité des Hunters. Alan
Les fiches pouvoirs viennent d'être ajoutées et elles sont obligatoires ! Vous devez créer et remplir celle de votre personnage !

Ayant beaucoup trop de personnages dans les Immortals et pas assez dans les autres catégories, les Immortals sont fermés temporairement ! Nous vous demandons donc de privilégier les Magical Creature, les Hunters, les Paranormal et les Magician ! Merci ! :D Alan

Partagez|

On va bien réussir par se faire tuer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: On va bien réussir par se faire tuer Mar 23 Oct 2012 - 9:57

La journée avait commencé, pour une fois, sans anicroche pour le jeune Todd Tolensky. Ce qui était plutôt rare. La plupart du temps, il réussissait bien à se faire remarquer ou blesser. Mais pour une fois, ni l'un ni l'autre ne s'était produit. Comme c'était très rare, comme je l'ai souligné plus haut, cela surprenait l'animagus. Mais c'était très agréable. Si seulement ça se produisait plus régulièrement. Si la vie décidait d'étonner chaque jour que Dieu faisait Tolensky ! Il ne s'en plaindrait pas, lui. Néanmoins, la vie était injuste avec le crapaud. Bah, il était habitué à force. Il faut dire qu'il connaissait ça depuis tout petit.

Comme la journée avait magnifiquement bien débutée, le jeune crapaud avait pris la décision de sortir. Oui, pour une fois, il allait s'aventurer hors du château ! C'était quasi-exceptionnel ! Par mesure de sécurité personnelle, Todd ne quittait jamais l'école. Même pour aller se balader dans le parc. C'était trop dangereux. Tout du moins, c'est ce que croyait le crapaud. Y avait-il une quelconque différence ? Je ne pense pas pour ma part. Mais je n'ai pas à donner mon avis, alors reprenons la narration. Les portes en chêne du grand Hall s'ouvrirent. La douce lumière du soleil fit irruption dans ce dernier. Todd battit des paupières. Cela faisait pas mal de temps qu'il n'avait pas vu la vraie lumière du jour, à part depuis une fenêtre. Mais la plupart des endroits du château où il traînait étaient clos. Pas de fenêtre. Pas de lumière. Pas de visibilité de son visage.

Timidement, le crapaud s'avança vers l'extérieur. Il ne connaissait pas le parc, malgré qu'il fut à l'école depuis plusieurs mois. Presque une année maintenant. C'était étrange. Et pourtant...Les seuls souvenirs qu'il avait de cet endroit étaient son arrivée, et puis également cette fois...Si horrible. Un type l'avait suspendu par le boxer au vieux chêne noueux qui trônait tout près du lac. Todd avait passé de longues heures dans l'attente que quelqu'un vienne le libérer. C'était finalement ce surveillant, aux cheveux flamboyants, qui avait décidé après un certain temps, d'appeler un Professeur pour lui venir en aide. Pourquoi le surveillant ne le faisait-il pas lui même ? Todd n'en eut jamais la réponse. C'était juste qu'il ne voulait pas fournir d'efforts pour ce garçon. C'était un professeur qui avait, par pur sadisme d'ailleurs, donner des petites décharges à Tolensky, sous prétexte que ça le ferait suffisamment s'agiter pour craquer le tissus. Sympathique n'est-il pas ? Mais je ne m'attarderai que sur les faits, et ne donnerais pas mon avis.

En passant près du chêne, Todd se surprit à accélérer la cadence. Et si on décidait de le rejouer la même plaisanterie ? Aux aguets, il s'enfonça s'en sans rendre compte dans la forêt. Quand il le constata, il décida de rebrousser chemin. Mais il dut se tromper, car il ne trouva jamais la sortie. Piégé dans cette prison naturelle, il se mit à tourner en rond. En fait c'est ce qu'il croyait. Petit à petit, il s'éloignait de Sekuen, pour s'enfoncer dans cette partie reculée des bois. Cet endroit qui n'appartenait plus, à proprement parlé, à Sekuen. Epuisé et las, le crapaud se laissa choir sur une petite pierre.

C'est pas mon jour au final...

Et, soupirant, il se prit la tête entre les mains. Qu'allait-il faire ? Il était perdu. Il se sentait plus que jamais seul. Si seulement Mushuu était là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mar 23 Oct 2012 - 20:23

C'était dans ces environs qu'elle s'était réveillée le jour de son arrivée, oui, quelques part par ici ou par là, dans la forêt, tout les endroits se ressemblaient trop pour donner un point exact et ce n'est pas comme si un arbre allait lui dire "hey ho ! C'est contre moi que tu t'es réveillée !" La demoiselle pouvait cependant affirmer que ce n'étais pas très loin. Elle avait mit du temps à arriver, mais ça en valait la peine, enfin, si elle trouvait ce qu'elle cherchait.
Un indice ... Une trace ... Quelque chose, n'importe quoi, qui pouvait l'aider à trouver la personne qui avait put la traîner en ces lieux.

Plus tôt ce matin alors que le jour se levait à peine...

Taylor n'avait cessé de marcher et de laisser une trace de son passage, par un parfum exquis et envoûtant, dans les nombreuses ruelles qu'elle avait emprunté afin de faire un détour avant arriver jusqu'ici. Pas une d'entre elles n'étaient désertes et silencieuses, aucune ne s’abstenaient de la présence d'un mâle viril, aussi beau soit-ils, ces hommes la dégoûtait. Descendant de paysans, bourges, princes ou rois, à jamais son combat dureras contre cette race inférieure.
Luttera même après la mort, son âme violette, ne cessera point de haïr ces créatures.

Rat qui court et passe entre ses jambes, longues, blanches, fines, habillés d'un fin collant. Petite bestiole qui osa croiser son chemin de la sorte, l'un des douze animaux que l'on retrouve dans le zodiaque chinois. Qu'il soit de Terre, de Métal, d'Eau, de Bois ou de Feu, ce rongeur inoffensif et si insignifiant, peur suprême pour quelques personnes, regrettera à jamais cette route empruntée.
Toute en décontraction, de mouvements gracieux et fluides, bientôt sur la queue de la bête, le pied de la demoiselle sera.
Couinement aigu qui sortit de cette gueule, tu causas à présent ce léger rictus sur son visage doux.
Couinement aigu qui sortit de cette gueule, peut-être si tu avais été silencieux, la vie du rat aurait été épargné, car nul chose ne produit plus de bonheur à cette âme violette, qu'un cris de douleur de la personne condamnée.
Pas assez de temps ne s'écoula entre sa mort et son bruit, peut-être était-il triste qu'elle se fasse ainsi ? Avait-il famille et amis ? N’oublions pas que cet être avait une vie, mais... qui s'en souci ?
Les yeux vidés de toutes émotions, les pattes ne soutenant plus le frêle corps, le rongeur ne bougeait plus, d'un coup de pied, elle le fit plaquer contre un mur pour ensuite continuer son chemin, l'air de rien.
Tournant dans une venelle plus sombre.
Passant par des escaliers vacants.
Se retrouvant dans une rue bien grande.
Et finissant dans une vaste allée peuplée pour ensuite s'enfoncer dans la forêt, Taylor n'avait cessé de marcher.

Ah ! Quel doux vent vint caresser ses joues, faire voler sa chevelure ainsi que leur donner une belle disposition, dégageant ainsi ses yeux qui découvrirent un peu plus ces arbres.
Ah ! Quelle douce feuille vint caresser ses cheveux, longs, violets et roses, mais bientôt déchirée sera cette plante.
Taylor n'était pas gentille.

"Doux Stanislas, toi, seul homme dont je me souvienne encore, que penserais-tu de moi à présent ?
Il m'arrive de les ressentir encore ... Ces bras qui m'entourent afin de me rassurer. Les jours et les nuits me paraissent longues sans toi. Mon coeur fut meurtri par tes dernières paroles. Une pensée pour toi et je me laisse tomber dans ce sentiment de tristesse. Doux Stanislas, que penserais-tu de moi ..."

Elle avait baissé les yeux tandis qu'une larme venait de rouler sur sa douce joue.

Ce fut plus tôt ce matin, alors que le jour se levait à peine...

Elle se le répétait souvent, que le passé devait rester là où il était, mais elle savait que si à présent elle était entre ces arbres à chercher une réponse, c'est qu'il l'avait déjà rattrapée.
Depuis combien de temps était-elle ici ? Assez longtemps pour ne plus compter. Un bruit d'eau qui coule attira son attention, elle s'avança vers ce petit ruisseau qui traversait la forêt et s'assise à coté.
Une grenouille ... Oui c'était bien ça cette petite chose verte qui sautait. Elle l'attrapa très rapidement alors qu'elle était encore en l'air et la garda dans ses mains froides. Afin de la contempler, elle les écarta un peu, mais l'amphibien sauta et se libéra. Ne l'ayant pas vu venir, la jeune fille sursauta et voulut la rattraper puis tomba dans le liquide la tête la première.
La punissait-on pour sa méchanceté ?
Au moment où elle sortit son visage de l'eau pour respirer, un crapaud la regardait, il se moquait d'elle ? Celui-ci croassait, quel horrible son. Elle ne les aimait pas, eux. Ils étaient trop ... Trop ... Aucun adjectif ne me vient pour l'instant.
Miss Jones sortit de l'eau et égoutta ses vêtements. tandis qu'elle se croyait seule, elle entendit quelqu'un arriver. Elle se cacha derrière un arbre au tronc très épais et regarda discrètement le curieux personnage. Elle n'osait pas s'approcher, et n'en avait pas envi, car même si elle les détestait, les hommes lui faisaient tout de même un peu peur, sauf Stanislas, mais c'était son "frère".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mar 23 Oct 2012 - 21:48

Tolensky ne prêtait plus attention au monde qui l'entourait. Totalement désappointé, il aurait même du chercher une solution pour quitter cette épaisse masse verte et renfermée qu'était la forêt. Mais il n'y parvenait pas. La seule chose qui l'obnubilait, à ce moment ci, c'est le plaisir que prenaient la Vie et le Destin à s'acharner sur lui. Qui avait-il de si plaisant à le voir chaque jour se courber davantage sous le poids opressant de l'humiliation qu'on lui offrait chaque jour. Pourquoi ? Pourquoi tout cela lui était-il arrivé à lui ? Qu'avait-il fait pour mériter cela ? Il n'avait jamais été méchant ! Mais s'il fallait, pour se libérer de tout cela, le devenir, il serait prêt à le faire ! Pourquoi, monde cruel, t'acharnes tu donc sur les êtres à qui tu donnes la vie ? Tolensky n'était certainement pas une exception. Mais la Vie, il est vrai, avait été particulièrement injuste avec lui.

J'aimerai que le monde soit plus clément avec moi, songea avec amertume le crapaud.

Il se contentait de rester, immobile, assis sur sa pierre, la tête dans les mains. Mushuu, en de pareilles circonstances, aurait pu faire éclairer son visage en un rien de temps. Au fond, Todd était soulagé qu'il ne soit pas là. Peut être n'avait-il pas envie de sourire. Oui. Il voulait rester seul. Il poussa un long soupir, qui aurait fendu le coeur de n'importe quel être vivant à des kilomètres à la ronde. Puis, tout haut.

Si seulement je pouvais retrouver le chemin de l'école. Je ne suis qu'un bon à rien, tout juste capable de se perdre.

Et tout à coup, furieux contre tous ceux qui s'étaient dressés contre lui, et prioritairement le Destin, il bondit de sa pierre, leva les yeux au Ciel, et hurla, fou de rage.

Pourquoi tu t'acharnes sur moi ?! Qu'est-ce que j'ai fais pour mériter ça ?! Dis moi !

Il se laissa tomber à genoux sur l'herbe humide, et se cacha le visage au creu des mains.

Je veux juste qu'on me laisse tranquille. Pitié.

Ce dernier mot, cette...Prière, avait été presque murmurée. A cet instant ci, Tolensky n'avait rien d'une brute épaisse. La douleur l'envahissait lentement. Cette même souffrance, trop longtemps gardée en lui. Personne ne pouvait imaginer le cauchemar qu'il avait vécu. Tolensky, aujourd'hui, montrait qu'au fond, il n'était rien qu'un enfant seul et appeuré.

Qui pourrait venir en aide à ce garçon ?
Qui tendrait la main à la chose dont le visage répugnait ?
Qui aurait le coeur de savoir oublier cette apparence hideuse pour voir l'âme pure et innocente qui se cachait en dessous ?
Qui...Ouvrirait les yeux ?
Pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mer 24 Oct 2012 - 18:14

Taylor n'avait pas bougé de sa place et l'avait écouté malgré elle. Ce garçon, il lui faisait pitié. Je sais que la pitié est l'un des pire sentiment que l'on peut ressentir à l'égard d'une personne.
Et pourquoi criait-il ainsi ? Est ce que ça changerait quelque chose de faire cela ? Non, je ne pense pas. Ou peut-être défouler la personne concerné par un malheur qui se faisait comprendre dans ses mots.
De quoi se plaignait-il lui ? Croyait-il être seul à ne pas mener une vie de rêve. Taylor sortit un peu plus que sa tête de derrière ce tronc pour ensuite se montrer entièrement, gardant une main à plat poser contre l'arbre.

- Hey toi ! Ne cris pas ainsi !

Elle avait ses cinq sens plutôt bien développés, alors, quant quelqu'un hurlait, c'était vraiment trop désagréable et ça en devenait presque insupportable. Il n'avait pas l'air bien. Rah, devait-elle faire une bonne action et essayer de le réconforter ? Pourquoi ferait-elle cela ... Elle ne le connaissait même pas, et si ça se trouve, au fond, il était pitoyable, comme le reste des hommes, bien qu'elle n’appréciait pas non plus particulièrement les femmes.
Mais d'un coté, c'est parce qu'elle ne le connaissait pas qu'elle ne pouvait pas, pour l’instant, le juger.
Elle appréhendait déjà la réponse de ce jeune homme. Allait-il la renvoyer boulet ?
Si c'était le cas, elle comprendrait vraiment qu'on la punissait pour sa méchanceté.
Quoi qu'elle ne l'était pas tant que ça puisque aujourd'hui, à ce moment présent, elle se souciait tout de même de la santé mental de cette personne devant elle.

Ses jambes tremblaient légèrement. Elle ne les aimait pas du tout ... Les hommes. Ils faisaient trop peur. On pouvait croire en les regardant attentivement, qu'il avait la force de faire ce qu'ils voulaient des femmes pour ensuite les blesser et les détruire mentalement.
Puisqu'ils étaient tous ainsi, mis à part Stanislas, ce personnage qu'elle regardait ne serait pas non plus une exception.
Le coeur de la jeune fille continuait de battre à toute allure, tandis que son visage restait neutre mais avec un air froid tout de même un peu visible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mer 24 Oct 2012 - 22:08

Toujours agenouillé, Todd continuait à implorer en silence. Il sentit que les larmes lui montaient aux yeux. Préoccupé, il n'entendit pas le bruit des pas qui écrasaient les feuilles mortes. Il ne sentait pas le...Prédateur. Au moment où l'une de ces larmes perlait sur sa joue, à cet ultime instant où il se pensait seul, pouvant laisser ses faiblesses l'envahir, ou le doute et la tristesse le submergeaient, une voix s'éleva.

Hey toi ! Ne cris pas ainsi !

Ces paroles eurent pour effet immédiat de surprendre Tolensky. Alors qu'il se relevait, il tourna la tête vers l'endroit d'où venait la voix. Il essuya par la même occasion la larme furtive qui avait glissé le long de sa joue du revers de la main. Une fille se tenait, légèrement à l'écart, collée contre un arbre. Elle avait des cheveux plutôt étranges. Bleus et roses. Et des yeux turquoises. Elle était plutôt jolie. Mais ça n'effleura même pas l'esprit du crapaud, qui aussitôt fit un bond en arrière, histoire de se séparer davantage d'elle. C'était une petite créature faible.

Désolé,” Psalmodia t-il.

Ca n'avait été qu'un murmure. Pourtant, l'inconnue avait entendu. C'était une certitude pour le jeune homme. Il détourna le visage, pour qu'elle ne puisse pas contempler son monstrueux visage. Mais il tomba presque aussitôt avec son reflet. Cela ne le rendit que plus mélancolique. Il n'avait rien fait pour mériter tout cela. Lui qui avait jusqu'alors chassé les larmes, les sentit rouler sur ses joues. Bien. Il allait en plus passer pour une lopette. Oh, au point où il en était, qu'une personne de plus ou de moins ne se moque de lui, ça importait peu, non ? Il continua à pleurer en silence, les épaules secouées par les sanglots. Il se laissa tomber près de l'eau claire et contempla son visage difforme, oubliant la présence de l'autre, de cette inconnue qui le surveillait. Qu'importait ce qu'elle pouvait penser de lui. On disait bien assez de mal sur lui. Il tendit la main vers son reflet, et celui ci fut parcouru d'ondes et se déforma sitôt qu'il l'eut touché.

Voilà à quoi tu ressembles,” Songea t-il amèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Jeu 25 Oct 2012 - 18:17

Elle fit un regard triste qu'elle cacha aussitôt pour ensuite s'approcher doucement et de façon hésitante de lui. C'était triste, une personne qui pleurait. Enfin, en temps normal ça ne lui aurait rien fait, mais ce garçon là lui faisait beaucoup de peine.
Pour ce qui est du physique de ce garçon, et bien, Victoria n'y avait même pas fait attention pour tout dire.
Même si celui-ci c'était éloignée d'avantage d'elle, elle resta à une distance d'environ un ou deux mètres de lui.

- Pourquoi tu pleures ..?

Demanda t-elle d'une voix un peu coupé et tremblotante.
Elle ne disait pas cela par politesse, connaissant Victoria c'était pas son truc, mais juste parce que la jeune fille avait envi de savoir.
Elle présumait qu'à présent, il allait la renvoyer balader, ou peut-être pas, enfin, elle ne le connaissait vraiment pas, alors, c'était dure de prévoir à l'avance sa réponse.
A un moment elle se vit s'asseoir à coté de lui pour le réconforter, mais finalement, ne le fit pas.
Pour commencer, elle voulait voir comment allait-il répondre à sa question.

Elle aurait surement aimé ça au fond d'elle même, quand elle pleurait seule das son coin, elle voulait vraiment que quelqu'un arrive et la réconforte. Bien entendu, elle l'aurait repoussé, mais ça lui aurait vraiment fait plaisir que la personne s'accroche un peu, et même si au finale, elle ne réussirait pas à savoir ce que la jeune fille avait pour être dans de tel état, le visage de la demoiselle se serait tout de même un peu éclaircie.

(J'ai pas put faire plus long, je viens d'être punie d'ordi x.x )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Jeu 25 Oct 2012 - 19:14

Toutes les années où il avait retenu ses larmes...Todd y repensa, brièvement. Aujourd'hui, tout son courage s'était envolé. Il s'était crû seul, et s'était laissé allé. Mais en fait il n'était pas totalement seul. Et désormais cette fille le voyait dans un bien piteux état. Il lui avait tourné le dos pour qu'elle ne voit pas son visage à l'origine, mais désormais, c'était ses larmes qu'il cherchait à dissimuler. Pourtant, chaque nouveau soubresaut le trahissait. Il n'y pouvait rien. L'émotion était forte. Toutes les brimades qu'on lui avait fait subir au cours de sa courte vie, il les revoyait défiler devant ses yeux. Et c'était insurmontable. Il n'était pas assez fort pour résister face au gâchis de sa misérable vie.

Todd, qui jusqu'alors avait presque oublié la jeune fille, entendit la voix de cette dernière poser cette ultime question.

Pourquoi tu pleures ..?

Aussitôt, l'animagus se figea. Non. Pourquoi ? Pourquoi ? Elle savait. Pourtant, s'il n'avait pas été affolé qu'elle soit au courant, il aurait remarqué que cette question n'était pas posée pour le blesser davantage ou se moquer de la réponse. La demoiselle se souciait de son bien. Tout du moins c'est ce que laissait transparaître cette question. Todd inspira, avant de tourner la tête vers elle.

Ca se voit pourtant, je suis hideux.

Il parvint, non sans mal, à contrôler ses émotions. Il fallait qu'il poursuive ses explications, avant qu'on ne le sermonne à nouveau. Il savait qu'il aurait du s'assumer, que le physique ne faisait pas tout. Sanghiras lui avait déjà peint une belle leçon de morale là dessus ! Pas besoin de remettre ça sur le tapis !

C'est la faute de tous mes problèmes, et je n'exagère rien.

Ses yeux brillaient, encore humides. Le flot de larmes pouvait reprendre à tout instant. Mais il ne fallait pas. Il fallait être fort. Tout du moins essayer. D'un revers de la main, il sécha ses larmes en reniflant bruyamment. Même s'il cherchait à y mettre de la bonne volonté, jamais il ne parviendrait à faire accepter son physique des autres. C'était trop...Présent chez lui. Quelqu'un pourrait-il un jour l'accepter ainsi ? Mais, n'était-ce pas ce qu'avaient déjà fait Mushuu, Lucille, Mayumi et Sanghiras ? Et même Natsu Dragnir, même s'ils ne s'étaient que très peu parlé ? Bien sûr, Tolensky ne s'en rendait pas encore compte, mais il s'était fait énormément d'amis ici. Des amis qui n'hésiteraient pas à lui venir en aide quand il aurait des ennuis. Il s'en apercevrait, tôt ou tard. Qu'ici, à Sekuen, le physique importait bien peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Ven 26 Oct 2012 - 18:51

Taylor soupira légèrement, il l’agaçait déjà avec ses pleures, cependant, elle avait fait en sorte qu'il ne puisse pas l'entendre. D'après ce qu'elle venait de comprendre, il pleurait parce qu'il était "hideux". Cette réponse l'avait laissée ... Disons ... sans voix.
C'est quoi cette raison de chialer ? Ce n'est pas valable ! On est comme on est, on né comme on né. Il n'avait pas vraiment le droit de se plaindre sur son sors. La jeune fille haussa les épaules.
Par la suite, le garçon continua en expliquant que c'était la faute de ses problèmes. Oui, bien sur, il fallait toujours que "les problèmes" débarquent et te gâché ta journée, et ta vie par la même occasion.
Elle soupira une nouvelle fois, mais un peu plus fort pour ensuite dévisager ce jeune homme. Honnêtement, elle ne le trouvait pas si laid, il n'était pas le stéréotype de ces garçons qui font pas loin de un mètre quatre-vingt pour de bon kilogrammes de muscles bien répartie sur le corps, mais il n'était pas non plus hideux, non, ce mot n'était pas exacte pour le décrire.

- S'il te plait, ne pleure pas ...

Le supplia-t--elle à moitié, elle se sentait vraiment mal à l'aise à coté de quelqu'un de triste. Aussi, elle se força un sourire histoire de mettre une bonne ambiance.

- Je m’appelle Victoria, et toi ?

La demoiselle changea donc de sujet pour lui faire passer cette mauvaise passe et lui changer les esprits. Bon, elle avait mentit dans son prénom. En effet, Taylor Dylan Jones n'aimait pas du tout son nom car ses deux prénoms étaient mixte, mais la plupart du temps utilisé pour le sexe masculin. C'était plus ou moins humiliant pour une fille de porter ça, elle avait donc choisis de se présenter sous une identité plus "féminine".
Elle allait même arriver à se persuader que c'était son prénom, car elle n'utilisait que lui pour se présenter, non pas à des personnes réelles, mais à sa petite personne, car, quant elle s'ennuyait, Victoria créait une discutions avec la personne de son choix dans sa tête. Étrange mais efficace pour faire passer le temps et rendre un moment de solitude un peu plus agréable. Il n'y a pas de mal à cela après tout.
Elle repensait un peu à cette question qu'elle venait de poser à ce garçon, avait-elle bien fait ? Surement, puisqu'il ne l'avait pas renvoyer balader la première fois, pourquoi le ferait-il maintenant ? Peut-être se montrait-elle trop indiscrète à présent ? Seul le temps nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mer 31 Oct 2012 - 12:48

S'il te plait, ne pleure pas ...

La phrase avait été murmuré, presque comme si l'auteur ne voulait pas vraiment qu'on l'entende. Todd savait qu'il n'aurait pas du se mettre à verser un torrent de larmes, là, maintenant ? Devant une fille qui plus est ! Il connaissait mieux que quiconque la gêne qui vous saisissait à la gorge lorsque, en plein désarroi, vous ne saviez pas quoi dire pour réconforter l'autre.

Je m’appelle Victoria, et toi ?

Le batracien reniffla bruyamment et leva les yeux vers la jeune fille. Elle souriait. Pourquoi ? Pourquoi se souciait-elle de son bien-être ? Ou faisait-elle semblant ? Peu importait. La compassion, même fausse, comblait le petit coeur maigrichon du crapaud d'un étrange sentiment de bonheur. Les filles de Sekuen se montraient toutes charmantes avec lui, sans se soucier de son apparence physique. Tout du moins, en apparence. Il sècha ses larmes d'un revers de la main et reprit un tant soit peu ses émotions.

Todd. Todd Tolensky.

Il lui jeta un petit regard, le petit regard misérable qui prouve à quel point il était faible en ce moment. Oui, Todd Tolensky était une proie facile, encore plus ce jour ci. Pauvre créature abandonnée. Il essaya de se redonner un tant soit peu de joie. Il ne devait pas mettre dans une situation gênante son interlocutrice. Il se forca à sourire, un sourire bien mince, mais qui suffisait à traduire son envie de ne pas "plomber" l'ambiance.

J'aime bien ton prénom. Il est joli. Je peux t'appeler Vickie ? ” Demanda t-il en renifflant à nouveau.

Ce n'était pas par curiosité que Tolensky se renseignait. Ni par politesse. Juste pour engager la conversation, et faire oublier ce malheureux incident auquel Victoria venait d'assister.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Lun 26 Nov 2012 - 20:35

La dite "Victoria" haussa les épaules.

- Si tu veux.

Dit elle tout simplement. Depuis qu'elle avait perdu son passé, Taylor avait énormément changé, même si, logiquement, elle ne s'en rendait pas compte.

« On veut courir vers notre avenir, nager dans nos souvenirs. »
Danakil, Quitter Paname


Le temps emporte tout, la jeunesse, parfois la beauté, et surement, surtout, les souvenirs.

Le temps passe, et les souvenirs s’effacent.

Ils sont décris comme inoubliable mais Dieu sait que les couleurs s’atténueront pour devenir sale ou blanchâtre, une odeur nous échappera, les voix s’éloigneront, pour ne laisser au final qu’une image moins net. Nous nageons dans un souvenir afin d’essayait de s’en rappeler, d’en profiter encore un peu avant que l’âge nous emporte.

Les souvenirs nous permettent plus facilement de dire au revoir au passé, il faut laisser celui-ci là où il se trouve et ne pas se retourner, c’est un sentiment vraiment proche du remord ...

Dans son cas, il ne restait plus rien de son enfance, et si seulement elle savait ce qu'elle était avant...
Elle vivait dans l'ombre de sa soeur.

Celle-ci avait également eut une vie difficile, trop d'amour peut-être ?
Le père, travaillait avec sa femme dans une sorte de CIA spécifique au Japon, bien entendu, quand on fait ce genre de boulot on ne pouvait pas le répéter à tout le monde, de peur d’attirer l’attention de quelques curieux malintentionnés et d’ainsi mettre en danger la famille.
Fille unique de cette famille fortunée, la sœurette était sous la garde de sa gouvernante, Madame Totori, ancienne professeur d’histoire et géographie dans une de plus grandes universités d’Angleterre, attiré par l’argent et portant un peu d’affection aux enfants -de riche surtout-, elle avait accepté de prendre en charge la demoiselle Jones.
Se chargeant de faire d’elle une vraie Lady afin qu’elle fasse honneur à ses parents, elle lui apprit à se servir de l’intégralité des couverts composant un vrai repas de banquet.
Par la suite, elle instaura la danse à son emploie du temps déjà trop chargé pour une gamine de son âge.
« La danse est une poésie muette, toutes Ladies doivent savoir être de taille quand un cavalier l’invitera à partager quelques pas sur n’importe quel rythme. »
Lui répétait madame Totori de son accent Italien qui prouvait qu’elle ne venait pas directement d’Angleterre.
Et comme si ce n’était pas suffisant, elle devait également savoir cuisiner et faire le ménage au cas où un domestique serait dans l’incapacité de le faire à sa place.
On lui éduqua ensuite la musique, violon et piano ainsi que deux trois mois de cours de chant.
En outre, la sœur de Taylor n’avait pas connu les joies de l’enfance.
En reprenant les sages mots de François Rabelais, comme si madame Totori Akane avait passé son enfance a les lires et re-lire, elle se trouvait dans la capacité de dicter mot pour mot, ses quelques lignes :
« De la géométrie, l’arithmétique et la musique, je t’en ai donné goût quand tu étais encore petite, à cinq ans ou six ans continues. Du droit civil, je veux que tu saches par cœur les beaux textes et que tu m’en parles avec sagesse. Et quant à la connaissance de la nature, je veux que tu t’y donne avec soin : qu’il n’y ait ni mer, rivière, ni source dont tu ignores les poissons ; tous les oiseaux du ciel, tous les arbres, arbustes, et les buissons des forêts, toutes les herbes de la terre, tous les métaux cachés au ventre des abîmes, que rien ne te soit inconnu. »

C’est ainsi que sans mal, avec une éducation très stricte, la demoiselle sauta le CM1 ainsi que la 6° pour enfin se retrouver en terminale à seulement quinze ans.

Au fond, Taylor aurait surement préféré être traité de cette façons, chouchouté à ce point et non délaissé ...

Tandis que Totori vouait une réelle admiration pour cette enfant prodige, elle était tout aussi dégouté de Taylor que ses propres parents. Une enfant innocente qui finit dure et insolente, voilà comment Dieu fait pour changer un ange en démon. Est-il fière de lui à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mar 27 Nov 2012 - 17:55

Si tu veux. ” Déclara t-elle en haussant les épaules.

Tolensky la dévisagea. Elle semblait pensive. Lui aussi l'était souvent. Il posa son menton sur ses genoux, les bras repliés autour de lui comme un bouclier. Il y avait toujours des tas de pensées qui se bousculaient dans sa tête. Et toujours, il se demandait où trouver les réponses. Qui pourrait lui apporter ? Luttait-il pour un combat déjà perdu ?

Toi aussi il t'arrive de réfléchir beaucoup à ce que je vois.

Pour Tolensky, penser ne lui permettait pas de s'évader. Sa vie était bien trop sombre pour voir une quelconque heureuse fin. Il se rappelait pourtant ces moments, où sa mère, après l'avoir bordé, lui lisait des contes de fée. Aujourd'hui, tout cela s'était transformé en poussière. Todd n'y croyait plus. Le crapaud ne se faisait pas embrasser par la princesse, et ne reprenait pas son apparence de prince. Pourtant, il lui arrivait d'espérer qu'il se trompait. C'était idiot, il le savait, et pourtant.

Le calme qui régnait entourait les deux adolescents. Le temps devenait froid. Et soudain, dans la clairière, déboula comme un fou...

Mushu !

Le dragon lui bondit dessus, visiblement apeuré. Mais...Apeuré par quoi ?

Todd, y a un truc qui me poursuit !

Et aussitôt, il se faufila sous le T-shirt du pauvre animagus.

Mushu mais qu'est-ce que tu fais ?! Sors de là !

L'adolescent parvint à extirper le petit animal de sous son vêtement, sans pour autant éviter les griffures du reptilien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Mer 28 Nov 2012 - 18:05

- C'est quoi ça ?!

Demanda Taylor un peu apeuré, elle n'aimait pas les serpents et ce "truc" y ressemblait.
La demoiselle recula d'un pas.

- C'est tout bizarre !

Continua t elle en regardant un peu plus le "Mushu".

- Il parle en plus !!

Mademoiselle Jones ne comprenait pas d'où sortait cette curieuse créature, et, tout bien réfléchit, il n'y avait pas vraiment de raison de réagir ainsi, tout était étrange dans cet endroit, mais elle avouait ne pas encore s'être fait à cette idée.
Une partie d'elle regrettait l'apparition de ce "serpent", la compagnie du jeune homme lui était très plaisant malgré les apparences, et elle aurait voulu resté un peu plus avec lui. Mais puisque apparemment quelque chose poursuivait la bestiole rouge, le calme allait peut-être laisser place au mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Ven 30 Nov 2012 - 11:13

C'est quoi ça ?!” S'exclama la jeune fille, surprise.

Mushu la fusilla du regard. De quel droit elle le jugeait, elle ? Ça. ÇA ! Il n'était pas un ÇA ! C'était un dragon, noble et puissant ! Et elle, avec ses cheveux bicolores, elle ferait mieux de faire attention à elle ! Parce qu'un dragon fou furieux, ça peut être dangereux ! Heureusement pour la miss, Mushu était incapable de se servir de ses pouvoirs. Il ne savait ni voler ni cracher de feu. Un dragon bien pathétique. C'était peut être pour ça qu'il était devenu ami avec Todd. Deux incompétents ne peuvent que bien s'entendre.

"Victoria" opta pour un mouvement de recul, mettant ainsi de la distance entre le dragounet et elle.

C'est tout bizarre !

Tout bizarre ?! Elle n'arrangeait rien celle là ! Le petit dragon fulminait de rage. Il faut dire qu'en général il faisait plutôt bon effet. Et là, son amour propre venait d'en prendre un coup ! Vexé, la dernière remarque faisant remarquer qu'il était doté de parole l'acheva. Mushu était désormais en pétards. Il se raidit, s'apprêtant à sauter au visage de l'adolescente, mais une chance pour elle, Todd le comprit, et dans un saut très crapautesque (oui ça n'existe pas, et alors u_u), bondit sur son familier et l'attrapa, le piégeant entre ses mains.

Ca suffit Mushu, arrêtes de faire l'enfant !

On ne dirait pas comme ça, mais Todd n'avait aucune force, et peinait à maintenir Mushu dans son étreinte.

Je le tiens Vicky, n'aies pas peur.

Au loin, un hurlement fut poussé. Le hurlement d'un loup. Et presque aussitôt, Mushu devint livide. Ils ne le savaient pas encore alors, mais tous trois allaient au devant de gros ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Sam 1 Déc 2012 - 19:36

Victoria fit une mine surprise, elle ne voulait pas vexer ce lézard. Enfin, elle ne retenait jamais ses mots cette gamine, ce qui était la plupart du temps très blessant, mais ce n'est pas comme si elle y pouvait quelque chose... Enfin, peut-être qu'en faisant un peu plus attention... Bien ! C’est décidé, elle allait mesurer ses mots à partir d'aujourd'hui, tout de suite, maintenant !

- J'suis désolée... heu.. petit lézard ? Serpent ? Enfin toi ! Je ne voulais pas t'énerver ...

Oops ... Cela commençait plutôt mal apparemment, elle espérait qu'il est remarqué ses efforts presque invisible. Elle sourit ensuite à Todd.

- Merci ! T'es trop fort !

Dit elle gentiment, sans lui, elle se serait fait ratatiné par le truc rouge nommé Mushu. Oui, Taylor aimait bien Todd, c’était d'ailleurs très rare qu'elle apprécie quelqu'un. Le cris d'un loup la fit légèrement sursauter, provoquant un frisson qui parcourut son corps.

" On va avoir de la compagnie ..." pensa t-elle.

Pour l’instant, elle n'était pas effrayée, mais elle se souvenue qu'en cas de danger, ni elle, et apparemment ni Todd ne pourrait rivaliser contre une bestiole. Enfin, la demoiselle pourrait toujours essayer, après tout, elle risquait quoi ? Quelques égratignures ... Non, tout bien réfléchis un loup, ça peut tuer.
Tant pis, elle tentera quant même de les protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Ven 14 Déc 2012 - 16:42

Victoria essaya bien de se faire pardonner, mais le fait d'utiliser les mots "petit", "lézard" et "serpents" n'allaient pas l'aider. Todd la regardait, essayant de capter son attention. Mieux valait qu'elle cesse tout de suite, où Mushu risquait de devenir fou. D'ailleurs, il se débattait comme un Diable, tentant par tous les moyens d'échapper à la poigne de son ami. Et ce dernier peinait grandement à le tenir. Il fallait que Vickie arrête de lui adresser la parole, au dragounet, parce que l'animagus n'allait pas le tenir éternellement en place.

Merci ! T'es trop fort !

Todd lui sourit, mais comme Mushu continuait à se débattre, il dut cesser et préféra se reconcentrer sur l'animal. Todd n'était pas ford. C'était une larve. Et le fait qu'il parvienne avec difficulté à immobiliser -et encore, le mot est trop fort- un dragon qui pesait bien moins lourd que lui ne le rendait pas fort. Tolensky avait des chamallow à la place des bras, oui.

A nouveau, le cri d'un loup se répercuta dans la grande forêt. Huum...Mieux valait ne pas s'éterniser ici. Todd réussit à capter l'attention de Mushu par cette phrase très explicite :

Tu veux vivre ou mourir ?! Alors calmes toi, il faut que nous partions !

Aussitôt, le dragon se calma. Todd sut qu'il pouvait désormais le lâcher, ce qu'il fit. Aussitôt, l'animal monta sur son épaule et s'y agrippa. Les faits et gestes, suite à cela, s'enchaînèrent avec fluidité. Todd vint empoigner sa camarade, lui expliquant qu'il fallait se barrer avant de finir comme casse-croûte. Et puis il se mit à courir, que dis-je, à bondir, et notre trio prit tant bien que mal la poudre d'escampette. Mais ils ne s'attendaient sûrement pas à ce qui allait les attendre par la suite. Bien plus qu'un marathon, leur petite course allait devenir un parcours d'obstacles pour survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Dim 16 Déc 2012 - 16:34

- M-mais attend !

Elle en avait marre de fuir sans cesse, parfois, il fallait affronter même si la mort les attendait derrière l'obstacle.
Elle voulait, pour une fois, prouver qu'elle valait quelques chose, mais à qui ? A tout le monde, à Todd, à elle même.
Pourquoi ? Peut-être dans le but de gagner son propre respect, et si elle venait à triompher, à se faire confiance.

- Pourquoi courir ?! On devrait affronter, non ?

Dit elle alors qu'elle tremblait comme une feuille. Elle regarda ensuite le curieux animal rouge sur l'épaule du jeune homme.

- Et lui ? Il peut pas cracher du feu ?

Taylor avait un corps assez faible, elle n'avait pas vraiment de force dans les bras ou les jambes sauf dans les moments de forte adrénaline, moment qui n'était pas présente pour le moment d'ailleurs. En effet, pour le moment, elle avait juste un peu peur ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Lun 4 Fév 2013 - 16:56

Pou-Pourquoi ? Pourquoi elle voulait rester ? Elle ne tenait pas à sa vie ou quoi ? Tolensky, lui, n'était pas assez fou pour rester ici un seul instant de plus, il s'emparait déjà du dragon quand Victoria lui demanda si ce dernier ne pouvait pas...Oh non ! Elle avait employé le mot feu ! Todd baissa le regard vers Mushu, inquiet. Trop tard. Le dragounet était tout simplement furieux. Il bondit des mains de son propriétaire, au grand désarroi de ce dernier.

Je vais te montrer de quel bois je me chauffe petite !
Todd rattrapa le reptile, l'étouffant presque contre lui.

Mushu ne sait pas cracher de feu ! C'est une longue histoire et franchement je doute qu'on ait le temps d'en discuter !

Soudain, d'un buisson, un loup surgit. Ce pauvre Todd blêmit. Oh non. Ils allaient mourir dans cet endroit sinistre. Il attrapa le poignet de la jeune fille.

Écoutes, je suis pas véto, mais lui, il a pas l'air de nous vouloir du bien. On ferait mieux de se tirer maintenant !

Prendre la poudre d'escampette, fuir, décamper, appelez ça comme vous voudrez, mais Tolensky ne voulait pas attendre un instant de plus dans ce lieu. Le loup les regardait, grognant, laissant dévoiler ses crocs. Il bavait d'ailleurs. Une voix, quelque part, se mit à chanter. Le crapaud fit un bond digne des plus grands cascadeurs, lâchant le poignet de l'autre. Il manqua de perdre l'équilibre et de tomber. Mais il se rattrapa à une branche. Qui cassa. Poisse quand tu nous tient. C'est donc un animagus tout sec qui tomba dans le petit ruisseau. Désormais, il était plus...Humide qu'auparavant.

[HRPG > Désolé pour le temps de réponse, j'avais oublié que c'était à moi ici ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Lun 4 Fév 2013 - 20:39

Taylor sursauta à la vue de ce lézard rouge et en colère. Comment pouvait-elle se doutait qu'il n'avait pas la capacité de cracher du feu ? Après tout, il se dit dragon non ?! Quel bon à rien ce serpent !! Un ver de terre, voilà ce qu'il doit être réellement. Alors qu'elle fronça les sourcils prête à étrangler ce bidule rougeâtre sans muscle, Todd le rattrapa héroïquement, un sourire se dessina sur les lèvres de Miss Jones. Cependant, celui-ci s’effaça quand le loup en question, qui les avait repéré depuis un petit moment déjà, bondit d'un buisson.
La demoiselle aux cheveux bicolores lâcha un cris, surprise et manqua d'user, par simple autodéfense, de son pouvoir électromaster. Mais la peur qui déclenchait ce don fut trop vite dissipé lorsque Todd l'empoigna, en effet sa frayeur se dissipa à ce moment même. Elle avait plus ou moins confiance en lui alors qu'il semblait plus faiblard qu'elle.
Ils fuirent par la suite, une des choses que Taylor n'aimait pas vraiment.
Le courageux, vous devinerez que ce mot est ironique, lâcha le poignet de Miss Jones lorsqu'il bondit jusqu'à une branche qu'il tenait. Il ne devait pas être mauvais en saut en hauteur lui !
Manque de chance, ce pauvre Hybride mi-homme, mi-crapaud tomba dans le ruisseau quand le faible bout de bois cassa sous son poids. Elle eut à peine le temps de crier son prénom avant qu'il n'immerge dans le liquide glacial.
Aussitôt, la jeune fille s'agenouilla au bord, oubliant le loup, et se pencha pour voir au travers si le curieux personnage allait bien, mais puisqu'un crapaud aimait l'eau, elle ne s'en faisait pas trop.
A travers l'eau, elle distingua la main du garçon qu'elle attrapa et tira vers elle pour l'en sortir, elle lâcha prise quand celui-ci se trouva or du ruisseau.

- Tu vas bien ..?

Demanda-t-elle tout simplement, un peu inquiète alors qu'elle pensait que ce n'en était pas vraiment la peine. Elle se souvenue alors de l'asticot croisé dragon-qui-ne-crache-pas-de-feu et le chercha du regard afin de vérifier que lui non plus n'avait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Lun 4 Fév 2013 - 21:22

Todd sentit une main et l'agrippa, par pur geste d'auto-défense. Il regarda dans tous les sens, tandis que sa camarade l'extirpait du ruisseau. Où était le loup ? Et c'était quoi cette fucking voix qu'ils venaient d'entendre ? Cette voix qui chantait une étrange mélodie. Une mélodie plutôt effrayante, bien que douce. Todd frissonna. A cause du froid ou de la peur ? Sans doute des deux ! Victoria lui demanda comment il allait.

Je vais bien. Enfin je crois. Où est le loup ?

Il cherchait déjà dans tous les sens, à la recherche de la monstrueuse bête ! Mais rien. Comme si elle avait disparu. Peut être qu'au final le canin avait tourné les talons, qu'il était parti loin. Le coeur de Todd cessa de battre la chamade. Il était déjà plus rassuré. Mais ses craintes revinrent bien vite. Un grognement sourd attira son attention. Le loup s'était juste déplacé vers la gauche, et il continuait à les fixer de ses grosses prunelles jaunes.

Oh bordel ! Victoria, il est là ! On part !

Todd bondit jusque Mushu, l'attrapa, et revint vers sa camarade. Ils devaient partir. Maintenant ! Avant de finir en carpaccio pour loup ! Il prit à nouveau la main de la jeune fille, et quand il tourna la tête, put constater qu'une femme à la silhouette élancée et aux cheveux longs se tenait devant eux.

Madame, vous feriez mieux de partir ! Il y a un loup !

Todd ignorait qu'ils avaient à faire au Gardien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Lun 4 Fév 2013 - 21:39

Où était le loup ? C'était une bonne question, elle n'y avait pas fait attention et n'en avait pas vraiment peur malgré ses crocs menaçantes.

“ Oh bordel ! Victoria, il est là ! On part !”

Cria d'un coup le jeune homme, Taylor ne capta pas tout de suite que c'était à elle qu'il parlait étant donné que le faux prénom qu'elle lui avait donné lui était sorti de la tête. Aussi, elle eut un long moment de réflexion avant de se lever et de suivre Todd qui la tirait encore. Elle n'aimait pas ça non plus, ce geste devait être dans le top trois des choses qu'elle détestait et elle était longue la liste !
Se faire prendre le poignet et tirer, c'était comme si elle était la poupée d'un enfant qui manquait cruellement de délicatesse, cependant elle ne pouvait pas lui en vouloir, après tout il ne pensait qu'à lui rendre service en la protégeant.
C’est avec un léger coup d’œil qu'elle s'assura que le serpent rouge allait bien, de son coté, elle ne semblait pas vraiment prête à courir encore beaucoup de mètres, ses jambes fines tremblaient déjà de fatigue, oui pour si peu.
Alors qu'elle s'était fait une raison en se disant que de toute façon ses muscles la lâcheraient déjà et qu'elle ne pourrait bientôt plus avancé elle se mit à maudire ce corps faible qui n'était qu'un boulet dans sa vie.
S’apprêtant alors à faire en sorte que le crapaud lâche prise et qu'il la laisse un peu se reposer, une silhouette s'interposa entre eux et l'animal. Bien entendu le gentil garçon qu'était Todd mit en garde cette femme du danger qui rodait mais qu'elle avait surement déjà aperçue. C'était peut-être même la cause de son apparition au sein de cette forêt.
Taylor s'en moquait un peu, tout ce qu'elle remarquait pour le moment c'était qu'elle n'avançait plus et se reposait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Ven 15 Fév 2013 - 15:26

La femme qui se dressait devant eux ne bougeait pas d'un pouce. Todd, qui commençait à craindre pour sa vie, lui fit remarquer une nouvelle fois qu'ils étaient en danger. On sentait toujours un peu de panique dans sa voix. Mais l'inconnue restait de marbre, immobile, leur bloquant le passage. Mushuu chuchota dans l'oreille de son ami de regarder derrière lui. Le loup avançait en silence. Todd déglutit, avant de comprendre que la femme devant eux ne les sauverait en rien.

Victoria, on ferait mieux de décamper”, susurra t-il.

Il ignorait si sa camarade l'avait vraiment entendu. Tout ce qu'il voulait, c'était fuir. Mais personne ici ne les laisserait faire, Victoria comme lui. Et bien sûr, il ne pouvait pas abandonner sa camarade. Elle risquait sa peau, toute seule. Autant mourir à deux, non ? Todd tenta une ouverture de communication avec la muette qui se tenait devant eux.

C'est...Votre loup ?” Demanda-il en déglutissant.

La femme hocha de la tête. Oui, il s'en doutait. Quelqu'un avait parlé de cette femme un jour, dans un couloir. La Gardienne, ou un truc du genre...Et son boulot, c'était d'exterminer les gens qui s'aventuraient dans une partie de la forêt. Outch. L'animagus grimaça. Leur vie allait-elle se terminer de la sorte ? Il tenta une petite feinte.

Belle bête.

Derrière, le loup grogna. Oups.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer Lun 17 Mar 2014 - 11:47

À présent, il fallait cesser de faire la gamine capricieuse et décamper au plus vite, Taylor s'en rendait bien compte. Malheureusement, il fallait savoir que cette demoiselle possédait beaucoup trop de fierté pour accepter de fuir face au danger, face à une mort certaine. De plus, Horace ne dit-il guère que "la mort rattrape ceux qui la fuient" ? Il fallait se rendre à l'évidence, la seule sortie était étroitement liée à l'autre monde, fort probablement précédé par un moment de souffrance, d'agonie.
L'espace d'un instant, l'adolescente vit toutes ces expériences, non pas vécues mais ratées, défiler devant ses yeux. Dans cet univers, bien qu'elle le cache, elle aurait désiré tant et tant de choses. Elle avait pourtant l'âme solitaire et destructrice, une partie d'obscurité, un bout d'être malsain en elle, mais cette partie démoniaque de sa personne, laissait vite place à un besoin attendrissant de compagnie révélée par une peur enfouit.

“ Victoria, on ferait mieux de décamper” Lui communiqua discrètement son compagnon qui partageait le même effroi qu'elle. Mais bien trop silencieuse et apparemment loin d'avoir la force de bouger, le jeune homme sembla tenter quelque chose d’autre pour préserver sa vie, ou du moins gagner un peu de temps ; il utilisa des compliments.

Lorsque le loup grogna, Taylor sursauta et attrapa la main du garçon en la serrant doucement, elle montrait ainsi une certaine faiblesse qui n'avait jamais été dévoilée physiquement.
Il ne lui fallut que quelques secondes avant de stopper tout contact dans un élan bien rapide et de lui murmurer un simple "S'cuse.".
La gamine fit un pas en arrière, guettant les réactions des personnes lui faisant face, elle ne voulait pas que quelqu'un lui coupe le souffle, elle voulait survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On va bien réussir par se faire tuer

Revenir en haut Aller en bas

On va bien réussir par se faire tuer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekuen-Seruki :: .: Archives :. :: Archives de RPs-
Tu peux modifier le cadre, le bouton du profil masqué et tout le reste juste avec les 4 codes CSS que je t'es mis.