AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Désormais, merci d'envoyer un MP (soit via Alan, soit via Chaat ou via Sealiah) pour que l'on vous ajoute dans une chambre. Vous ne pouvez pas la choisir, sauf si vous expliquez pourquoi vous voulez réellement vous retrouver dans telle chambre.
Nous recherchons activement et en priorité des Hunters. Alan
Les fiches pouvoirs viennent d'être ajoutées et elles sont obligatoires ! Vous devez créer et remplir celle de votre personnage !

Ayant beaucoup trop de personnages dans les Immortals et pas assez dans les autres catégories, les Immortals sont fermés temporairement ! Nous vous demandons donc de privilégier les Magical Creature, les Hunters, les Paranormal et les Magician ! Merci ! :D Alan

Partagez|

Chambre de S.Cross Sealiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Chambre de S.Cross Sealiah Sam 19 Oct 2013 - 14:55

Sur la porte sont écris les noms :

________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Dim 20 Oct 2013 - 20:46


Matin... Difficile ?





    Quand je me suis réveillé, j’étais ailleurs. Je n’étais plus dans mon infirmerie et je cherchais des repères dans cet endroit qui me paraissait totalement inconnu. Les murs ne me disaient rien et encore moins l’agencement de la pièce. Je savais juste que j’étais dans un lit et que mon poignet me faisait mal. J’ai d’ailleurs regardé à cette articulation pour me rendre compte que quelque chose de nouveau y était apparu. Quelque chose que je ne connaissais pas. Je tentais de l’effacer, pensant qu’il s’agissait là de stylo, mais non, rien à faire. Je frottais, puis frottais encore, mais rien ne voulait s’en aller. Je regardais alors autour de moi et vis quelqu’un mes côtés. Sea. Je souris. Que faisait-il ici ? Quand j’ouvris un peu plus les yeux, je me rendis alors compte que j’étais dans une chambre. Une grande chambre avec deux lits. Je n’eu pas vraiment de regarder le reste car à côté de moi, un mouvement. Sea s’était tourné, et son visage endormit était en face de moi. Je me tournais pour me retrouver nez à nez avec lui de façon à sentir son souffle sur mes lèvres. Lèvres qui me manquaient un peu dois-je dire. J’avançais mon visage et embrassais lentement et doucement l’homme avec qui j’avais uni ma vie. Certes, je l’avais finalement compris en me souvenant de ce qui s’était passé la veille et d’aujourd’hui en regardant mon poignet. Je me souvenais aussi avoir guéris Sea car il crachait du sang. Je secouais la tête ne voulant plus penser à cette image. Elle me faisait trembler. J’attrapais donc Sea et le collait contre moi. Sa chaleur était tellement douce, et son aura tellement présente. Je ne pouvais que le voir. Un gémissement contre moi. Il se réveillait. Il ouvrit les yeux et me fixait à moitié. Je lui souris et le ré embrassait. Il y répondit d’ailleurs.

    _ Bien dormi ?

    Il s’étira de tout son long contre moi puis me ré attrapa pour se lover contre mon torse. Si j’avais pu, j’aurais fais la même chose, mais chacun son tour. J’avais déjà eu mon tour après tout. Ah ! Cette vilaine partie chat qui demandait des caresses, des gratouilles et des câlins ! J’aurais voulu qu’elle n’existe pas pour être sur sa poitrine également ! Mais, j’étais bien aussi comme ça. Je pouvais mettre ma tête sur le sommet de son crâne et l’entourer de mes bras pour partager ma chaleur, mon odeur et mon amour.




________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 21 Oct 2013 - 22:48



Je fus réveillé par un tendre baisé donné par le beau blond qui se tenais juste en face de moi. Un long sourire traversa mes lèvres et celles de Chaat n'ont pas tardé à me les sceller avec un autre baiser.
   - Bien dormi ?

Je m'étira de tout mon long et je me plaça de façon a ce que Chaat remplace mon coussin. L'envi de continué ma nuit de sommeil me dominer quant il se passa quelque chose. J'ai alors projeté Chaat contre le mur et je me suis jeté sur elle. Une grande quantité de fumé c'est alors échappé dans la pièce.
  - Désolé mais c'était critique.
  - Lâche moi Sealiaaaaah !

Je me suis tourné vers Darragh avec un louveteaux très spécial dans les bras qui se débattait comme un fou pour sortir de mon étreinte. Si je la lâche je crains le pire !
Forme Chibi Tevac:
 
  - Chaat, je te présente ma petite sœur adoptive. Elle s'appelle Wolf SchWarze Tevac. Dis bonjours Tev...
  - LÂCHE MOOOOOOOOOOOI !!!!

Elle me mordit alors la main dans l'espoir que je la lâche. Mais ça n'a fais que m'énerver. Je l'ai donc attrapé par le peaux du coup pour la regarder bien dans les yeux.
  - Dis pardon pour avoir tentais de blesser Chaat et de m'avoir mordu.
  - Je ne demanderais pas a un greffier de m'excuser !

Elle est têtu, comme toujours.
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff



Dernière édition par S.Cross Sealiah le Jeu 27 Aoû 2015 - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 21 Oct 2013 - 23:06


Matin... Difficile ?





    Je fus projeté contre le mur. Outch. Je venais m’écraser contre la paroi, le corps complètement pris dans les draps. Je pestiférais dans mon coin et fit demi-tour pour me retrouver face à son dos.  Que faisait-il ? Un cri résonna et je me bouchais les oreilles. Il était strident ! Il fit une grimace et regarda alors Sea. On venait de dire son prénom en entier. Sea s’était aussi excusé. Je me levais, ou du moins me mettais sur les genoux dans le lit pour me frotter les yeux. Quand j’arrêtais et comprenais enfin ce qu’il se passait, un chien faillit me sauter dessus. Moi, ayant une grande peur des chiens, fit un bon en arrière et me planquait deux fois plus sous les draps. Soudain, je vis mon amant le prendre dans ses bras, et celui-ci le mordit. Au quart de tour, je me levais pour me placer devant eux, et il fit les présentations. Sa petite sœur adoptive ? Ouais ! Mon c*l ! Je me levais et pointais mon index devant mes yeux.

    _ Toi ! Je ne sais pas vraiment qui tu es ! Mais tu vas de suite arrêter de faire du mal à Sea sinon tu vas voir de quel bois je me chauffe !

    Je m’énervais un peu. J’avais haussé le ton surtout quand elle m’avait traité de greffier. Après tout, je suis un chat ! Un greffier ! Pff, c’est comme une insulte pour moi ! Je commençais à grincer des dents. Mais, au moment où j’allais de nouveau engueuler le chien, Sea se mit à pouffer de rire. Je ne compris pas de suite. Je le regardais donc, plein d’interrogation pour finalement me rendre compte que j’étais en boxer. Malheureusement mon boxer le plus moulant. Je devins légèrement rouge et tournais la tête vers la fenêtre. Merde. Je venais d’engueuler quelqu’un en boxer ! Pas très convaincant me direz-vous ? Je pointais de nouveau mon index devant mes yeux et tentais de reprendre une attitude sérieuse, mais un nouveau rire de Sea me fis baisser la main. Je le regardais, presque désespérer de moi-même et également de lui. Nous étions tout deux désespérants.

    _ Sea… Comment veux-tu que je sois crédible si tu te mets à rire ? C’est pas drôle !

    Comme pour bouder, je croisais les bras et fit la moue. Il savait sûrement que cela était de l’ironie mais tout de même la vérité. Il venait de cassé mon jeu pour un boxer blanc moulant. Je soupirais. Il ne cesserait jamais de me surprendre et de me faire peur.



________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 21 Oct 2013 - 23:54


  - Toi ! Je ne sais pas vraiment qui tu es ! Mais tu vas de suite arrêter de faire du mal à Sea sinon tu vas voir de quel bois je me chauffe !

J'ai alors éclater de rire. Non seulement il était en boxer, raison pour laquelle je rigolé a 70%, et aussi qu'il se mettait en colère juste parce que je m'engueuler avec Tevac. Ce genre de situation se produisaient souvent mais on se disputait pas réellement. C'est juste que je ne sais pas toujours à quoi Tevac pense. Ce fut pire quant il réalisa lui même qu'il était en sous vêtement. Cuuuuuuuuuuuute !!!!
  - Sea… Comment veux-tu que je sois crédible si tu te mets à rire ? C’est pas drôle !
  - Parce que tu était trop mignon !
  - Je reconnais bien ton genre de mec.

Pour la première fois depuis longtemps, j'ai eu envi de Frapper Tevac. C'est ce que j'ai fais d'ailleurs. Je l'ai balancé à l'autre bous de la pièce tout de suite après qu'elle est sorti cette connerie.
  - Comme si tu savais quel était mon genre ?!

Elle me regarda vraiment mal. De nouveaux, la fumé envahissait. Mais cette fois c'était pour reprendre sa forme humaine, et seul problème après une transformation en loup, c'est qu'elle est forcément nue !
   - Tu es peux être plus vieux que moi, tu sais peux être mieux mentir que moi, mais ne me fais pas croire que tes ancien amant et amante n'était pas tous et toute du genre mignon mais fière ! Prend pour exemple Anna et Antoine !
  - Je ne savais même pas qu'il pouvait faire cette tête alors tait toi !

Pourquoi parle t-elle d'Anna et d'Antoine dans un moment pareil ?! Vu comment ils ont finis je n'ai pas envi de m'en rappeler !
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 21 Oct 2013 - 23:57


Matin... Difficile ?





    Toujours en train de bouder dans mon coin, je tournais violement la tête quand le petit chien se mit à parler de « genre ». De quoi parlait-il ? Il avait l’air de très bien connaitre Sea et cela m’énervait au plus haut point ! Je tentais cependant de garder mon calme et de respirer lentement. Mais, quand elle parla d’ex amants, tout dans ma tête vint se bousculer. J’eu une respiration légèrement plus forte et accélérer et tentais encore une fois de garder mon calme. Ce fut probablement la goutte d’eau qui fit déborder le vase : sa fin de phrase. J’avançais avec un « rien à foutre d’être en boxer » vers le mur où avait atterit Tevac. Tout autour de moi n’existait plus. Juste mon discourt importait. Je ne supportais pas qu’elle parle de ce genre de chose ! Moi aussi, j’avais eu des amants, j’avais même eu une fiancée, alors ce genre de chose n’était pas à prendre en compte.

    _ Les histoires d’avant ne m’intéresse pas ! Alors arrête de vouloir essayer de cassé ta « sœur » devant moi car cela ne fonctionne pas ! Le passé est le passé et reste le passé !

    Je croisais les bras sur ma poitrine et me mis dos à elle. Je ne comprenais vraiment pas cette femme. Pourquoi parler de ça maintenant ? N’y avait-il pas un moment plus approprié pour ce genre de conversation ? Apparemment non ! Peut-être aussi était-ce habituel chez eux mais cela ne me faisait pas rire. Sea était beaucoup pour moi, du moins maintenant, parce qu’avant-hier, ils ne se connaissaient pas encore. Je regardais Sea dans les yeux et répétais ma dernière phrase plus calmement. Même s’il avait des choses à se reprocher quand à son passé, cela ne devait en aucun cas influencer son présent et même son avenir. Nous nous aimerons peu importe le chemin et les obstacles.

    Je me retournais, calme, attrapais le drap sur le lit dans lequel je m’étais réveillé et le lançais sur la jeune femme. Elle était complètement nue. Pourtant, la vue d’appendice propre à la femme ne m’attirait plus. Le corps même de la femme n’avait plus de sens pour moi.  Plus rien n’avait de réel sens dans la femme. Son caractère, et sa vision du monde. Je venais de comprendre à quel point la femme pouvait être méchante et diabolique envers autrui. Toujours aussi calme et serein, je croisais de nouveau les bras que j’avais décroisé pour envoyé le drap sur Tevac puis après quelques secondes d'arrêt prit Sea par les épaules.

    _ Jamais personne ne me fera perdre la face. Toi seul compte.



________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Mar 22 Oct 2013 - 18:27



J'ai cru sentir de la colère dans sa voix et sa respiration jusqu'au moment où il a sorti :
  - Le passé est le passé et reste le passé !

Il recouvra Tevac et me fit ensuite face. Il ne dit rien, il se contenta de me regarder. Puis quant il ouvrit enfin les lèvres, se fut pour me dire que seul moi comptais maintenant pour lui. Je le pris dans mes bras, les larmes aux yeux. J'ai gagné, Tevac.
Chaat étant dos à ma sœur, il ne pouvait donc pas voir que je lui souriais. Cela faisait longtemps que Tevac se fichait bien de qui je pouvais ramener. Nous avions juste pris la mauvaise habitude de les tester un peu, pour voir si ils tenaient vraiment à moi. Parfois, on en venait même aux parie et j'avais gagné. Deux semaines sans éducation sportive, yeeeees ! Si Darragh avait mal réagit, cela m'aurais sûrement affecté plus que les autres, pour qui je n'était rien de plus qu'un "coup d'un soir" ou un "p'tit extra de temps en temps". Je voulais vraiment que ça marche entre lui et moi. Vraiment, je voulais cette homme.
Je le sera encore plus et positionna mon front sur son épaule.
  - Sais-tu que rien qu'avec des mots, tu me rend extrêmement heureux Dar...Chaat.

Il m'avait demandé de garder son vrai nom secret. Et comme j'avais complètement oublier la présence de Tevac...
  - Tevac, je te présente Darragh. Mais il faut l'appeler Chaat.
 - Génial, un cinquième membre dans la famille.
 - Alors...je peux le garder ?
 - Comme si tu vais l'intention de le lâcher.

Elle s'approcha de Darragh et lui pris le poignet où ce trouvé la marque que je lui avais apposé. Elle fait alors sortir du feu bleu pour approuver sa marque. Elle le regarda ensuite et lui dis d'un tons assez moqueur :
 - Bienvenu dans la famille SchWarze.

Elle me regarda ensuite avec un grand sourire.
 - Me convaincre ça a était facile, mais bonne chance pour obliger Mimio et Luna a "l'accepter". Bon aller, Bis später [à plus tard].
 - Später[plus tard].

Elle sorti, sous sa forme de loup, par la fenêtre. Tevac est une lycanthrope qui est maintenant capable de se transformer sans la lune. Je me souviens encore de l'époque où elle était incapable de dissimulé ses oreilles et sa queux pendant les périodes de pleine lune haha.
Darragh était derrière moi, entrain de ce frotter le poignet. La marque avait reçut quelque modification. Il devait sûrement se demander se que cela voulez dire. Je lui ai alors pris le poignet pour lui montrer.
 - La marque que je t'ai faite signifie "Leben", lavie. Les traces laissé par Tevac veulent dire "Familie", la famille. Tevac à une marque complète sur son bras. Ca lui permet d'utilisé du feu bleu comme tu as pu le voir. C'est une sorte d'échange. Tu fais partie de la famille et tu reçoit "Blaues Feuer". C'est simple, non ?

Je lui dirais plus tard que c'est un attribut maléfique.
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Mer 23 Oct 2013 - 17:00


Matin... Difficile ?





    Le sourire de Sea me fit du bien au cœur. Il ne s’attendait peut-être pas à ce que je dise ça et cela devait l’avoir surprit. Tevac avait plutôt bien régit également. Mais quand Sea commença à demander si elle pouvait me garder, d’un coup, un « Hey ! » sortit de mes lèvres sans que je puisse le retenir. Je n’étais pas un objet qu’il pouvait prendre ou jeter à sa guise. Je me mis de nouveau à bouder avant qu’il ne pose son front sur mon épaule. Sa présence me faisait vraiment du bien. Si bien que je l’enroulais dans mes bras pour ne pas le laisser partir. Nous étions un peu pareils à vrai dire. Il voulait me garder, et moi aussi. Deux objets presque, inséparables. Il lui révéla aussi mon vrai nom et je le regardais en fronçant les sourcils. Mais Tevac devait n’en avoir rien à faire au vu de sa réaction. Je soupirais donc et me contentais de le serrer un peu plus fort entre mes bras. Mais, alors que j’allais l’embrasser encore, on vint me tirer pour encore me marquer sur le poignet. Il avait d’ailleurs beaucoup souffert. Une autre mini marque vient toucher celle de Sea. Tevac parla ensuite de personnes que je ne connaissais pas. Peut-être que Sea m’expliquerait ou bien même me les présenterais. Je voulais tout savoir. Il serait aussi la seule personne à connaitre son passé et son ancienne vie. J’espérais juste ne pas m’embarquer dans quelque chose de trop compliqué. Je regardais mon poignet et mon amour, après que sa sœur soit partie de la chambre m’expliqua la situation ou plutôt la signification de ces choses qui venaient de se marquer probablement à vie sur mon articulation. Je ne comprenais pas vraiment ce que cela me faisais surtout quand il parla de feu bleu. Allais-je l’avoir à mon tour ? Je ne comprenais pas, non.

    _ Attend, attend. Tu parles de feu bleu, mais ça veux dire que je vais pouvoir l’utiliser ? J’comprends pas…

    Je me grattais la tête puis le ventre. Oui, l’une de mes nombreuses manies : gratté ma cicatrice. Une cicatrice qui partait du bas des côtes jusque l’aine. Quand j’étais en chat, elle se tordait pour terminer en spirale. Truc plutôt classe à vrai dire.

    _ C’est quoi au juste ce feu bleu ? C’est normal que mon poignet me fasse encore mal ? Les deux autres vont aussi me mettre une autre marque ?

    Trop, trop de question. C’était limite si j’incendiais Sea de question à la con que lui seul pouvait connaitre la réponse. Dans ma tête, également, trop de question. Des questions qui me faisaient même mal au crâne. Elles tournaient, se bousculaient, mais je ne voulais pas trop demander de suite. Nous aurions beaucoup de temps pour y répondre. Nous aurions beaucoup de temps pour d’autres choses aussi. Je soupirais et regardais calmement Sea. Je lui souris encore une fois et caressais lentement sa joue pour remonter jusque sous son oreille gauche.

    _ Je t’aime.




________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Ven 25 Oct 2013 - 2:34


 - Attend, attend. Tu parles de feu bleu, mais ça veux dire que je vais pouvoir l’utiliser ? J’comprends pas…

Cherche pas à comprendre s'il te plait.
 - C’est quoi au juste ce feu bleu ? C’est normal que mon poignet me fasse encore mal ? Les deux autres vont aussi me mettre une autre marque ?

Je ne voulais pas lui faire peur. Luna avait mal réagit quant il a apprit, que ce feu qui est pourtant si beau, était de source démoniaque. Je ne lui ai rien répondu. J'ai juste regardé ailleurs pour ne pas croiser son regarde. Il m'a alors fixait tout en me souriant. Me caressant la joue tout en me disant d'une voix envoûtante :
 - Je t'aime.

Je crois que dans ma tête, il devait y avoir écrit en gros "ERROR SYSTEME". Il m'a dit quoi ? Qu'il m'aimait ? Mais en y repassant, on va pas un peu vite ? Je ne l'ai jamais dis, même pas à Anna, et Antoine je n'ai jamais eu le courage de lui dire. J'ai jamais avouais a quelqu'un mes sentiment. Ces trois mots n'ont jamais passé mes lèvres. Je ne pouvais que lui répondre une seule chose tout en l'enlaçant.
 - Je sais.

J'avais plus qu'une seule envi dans ma tête après l'avoir enlacer. SEXE !
Je devais être tout rouge et je tenais mon bassin éloigné de ses jambes. Car rien que de repenser au act que nous avions fais il y a quelque heure, mon corps ne pouvait que réagir.
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 28 Oct 2013 - 2:02


Matin... Difficile ?





    Dans ma tête, toutes les questions me faisaient mal à la tête si bien que j’avais dit cela sans vraiment réfléchir. Pourtant, la réaction de Sea m’attrista quelque peu. Il avait simplement répondu qu’il savait. Je me mis à bouder, mais ne le montrais pas. Je me contentais de serrer un peu plus contre mon torse. Je respirais lentement pour me contrôler. Il me désespérait. Je plongeais alors ma tête dans son épaule et je sentis qu’il bougeait. Je ne comprenais pas au début et quand je regardais vers son entre-jambe, je compris de suite. Il bandait. Je levais les yeux vers les siens et lui souris avec perversion. Alors je lui faisais tant d’effet que cela ? J’eu un petit rire et l’embrassais lentement, rapprochant son érection de mon corps. J’entrais ma langue dans sa bouche et commençais à jouer lentement avec ma jumelle. Il avait probablement autant envie de moi que j’avais envie de lui. Je le posais sur le lit et écartais légèrement ses jambes. Il était en boxer et en t-shirt. Je l’embrassais en m’agenouillant. Je posais ensuite ma main sur sa verge coincée dans son boxer. Je serrais légèrement le poing, juste pour le faire gémir d’impatience. Je l’embrassais encore et fis sortir sa verge de sa prison. J’entourais ma main autour de sa verge et commençais à faire de lent vas-et-viens. Il gémit et leva la tête vers le plafond. De la buée sortit de la bouche de Sea. L’atmosphère commençait lentement à se réchauffer.

    _ Tu en veux plus, hein ? Petit coquin.

    Je me mis à rire. Mes lèvres se posèrent de nouveau sur les siennes et j’accélérais le mouvement sur son érection. Il gémit encore, et son souffle vint se mêler au miens.




________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Jeu 31 Oct 2013 - 0:28



Il s'amusait à me taquiner et non pas que cela me déplaisais, mais pour le coup je voulait passer à l'act. Je lui ai donc attrapé les cheveux et l'ai poussé sur mon lit. On allait quant même pas le faire sur celui de Tevac. J'enleva mon boxer me retrouvant qu'en t-shirt et je retira également son boxer qui me dérangait .
Un petit sourire étira mes lèvres et je me mordis la lèvre inferieur avant de poser ma paume à plat sur son torse pour caresser sa peau légèrement musclé. J'approcha mes lèvres de son téton et le mordilla doucement, lui arrachant un léger gémissement. Je rigola lorsque ses bras m'obligèrent à remonter et que ses paupières s'ouvrirent sur ses joyeux ambres que j'aime temps. Il sourit puis m'embrassa. Lorsque sa bouche descendit pour se poser sur mon cou, ma main quand à elle entama la descente le long de son corps dans une lente caresse sensuelle et possessive jusqu'à son sexe que j'empoigna à pleine main. Mon blond grogna sur ma peau et ses mains se resserrèrent sur moi. Je fis aller et venir ma main sur son frein et Darragh mordit la peau fragile de mon cou. Ma respiration se saccada soudainement et un cri s'échappa de ma bouche. Cette zone avait toujours été très sensible et semblait savoir comment me faire perdre mes moyens... mais je connais bien les choses qui faisait craquer les hommes. Je posa mon pouce sur la peau fine et rosée du bout de son sexe et tourna doucement mon doigt. Ce dernier se crispa et laissa sortir un râle ressemblant presque à un grognement, frissonnant et ronronnant presque.
Je l'obliga à se mettre sur le dos et je l'enjamba, posant mes mains bien à plat sur son torse. Je souriais d'une manière perverse, comme il l'avait fais plus tôt et me baissa jusqu'à son oreille pour lui susurrer,
  - Maintenant c'est à moi de m'amuser... laisse moi faire.

Je me redressa et caressa son torse, le griffant doucement en voyant qu'il adorait ça. Je me baissa et sortis ma langue pour lécher son cou, son torse, son téton gauche, descendant toujours plus bas, jusqu'à son nombril. Je poursuivis le chemin et me laissa glisser entre ses jambes. J'empoigna ensuite son sexe tendu et aussi dur que de la pierre et commença à le masturber en fixant mon regard dans le sien. Lorsque je posa le bout de ma langue sur son gland, mon Chaat se cambra un peu dans un râle profond et jeta violemment la tête dans les coussins. Je pris alors son sexe en bouche et le suça avec gourmandise, tout en malaxant doucement les deux poches qui pendaient au dessous. J'aspirais avec beaucoup de concentration et d'application, m'appliquant pour lui faire perdre la tête comme il me la fit perdre il y a de ça quelque heure. Sa respiration se faisait plus saccadée, et il posa sa main sur ma tête et tira violemment pour rompre le contact de mes lèvres sur l'objet de mes désirs. Je commença à râler mais il me tira à sa hauteur sans ménagement en échangeant nos places. Me retrouvant sur le dos, les jambes écartés, je lui d'une voix envoutante,
 - Tu n'en peux déjà plus ?

Et sans m'avertir, il plonga en moi d'un coup m'arrachant un gémissement. Je m'accrocha à lui, me perdant dans des sensations de jouissances intenses. Ma tête se vida, m'empêchant de penser à quoique ce soit. Je me perdais dans les sensations, entends des gémissements et des cris étrangers qui semblaient sortir de ma bouche. Ses coups de buttoir étaient puissants et passionnés, m'entrainant dans les chemins du bien être. Proche de l'explosion, je me cramponna d'avantage, comme un naufragé à une bouée. Lorsque je jouis dans un cri libérateur, mon corps se mit à trembler violemment. Darragh se libéra en moi peu de temps après dans un long râle. Il se laissa tomber sur moi, avant de se laisser glisser à côté pour ne pas m'écraser. Il me prie dans ses bras tout en essayant de reprendre son souffle tout comme moi j'essayais de le faire mais sans grand succès.
Si on le fais comme ça tout les jours, mon corps tiendra t-il le choque ?
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Ven 1 Nov 2013 - 15:10


Matin... Difficile ?





    Nous avions fait sauvagement l’amour. Sea haletait fortement, comme épuisé. Mais je n’avais pas eu mon compte ! Il m’avait chauffé et il allait regretter. Il avait été vite également. Arf ! Cela ne voulait pas dire qu’il n’avait plus envie ! Après tout, c’était lui qui m’avait jeté sur le lit ! C’était lui qui avait commencé !

    Nous étions dans les bras l’un de l’autre, et son souffle était fort et rapide. Il reprenait difficilement sa respiration, tout comme moi. Il se lova sur mon torse, mais je le poussais lentement pour me mettre au dessus de lui. Je mis mon index devant ses yeux et lui fit signe que non. Cela n’allait pas être de tout repos ! Que pensait-il à la fin ? Que cela allait se terminer comme cela ? Tututu ! Certainement pas ! Je poussais les draps qui étaient venus nous gênés et commençais à faire ce qu’il m’avait fait un peu auparavant. Je léchais son torse, chaque parcelle de son corps, je le voulais complètement mien. Il gémit quand je pris son téton droit entre mes dents et que je le fis rouler lentement avant d’utiliser ma langue pour calmer la chose. Les dents devaient faire mal après tout. Il gémit encore et cambra légèrement contre moi. Son érection commençait é renaitre. J’adorais ça ! Le faire languir sur ce qu’il souhaitait le plus, la suite. Il était complètement nu contre moi et il pouvait également sentir mon érection qui montait probablement plus vite que la sienne. Je descendais, glissant sur son corps, tout en le fixant dans les yeux. J’écartais lentement ses jambes toujours les yeux plantés dans les siens. Je commençais alors à torturer la peau de l’intérieur de ses cuisses, juste autour de son sexe qui finissait de monter. Il gémit encore d’impatience. Le faire languir, oh oui ! J’attrapais doucement le bout de son sexe entre le pouce et l’index et malaxais. Il cambra encore, gémissant à chaque nouveau tour. Ses mains vinrent trouver leur place dans ma crinière blonde, et je prenais sa verge en bouche. De lents, puis rapide vas et vient. Au moment de la jouissance, je stoppais toutes activités sur son membre et remontais vers son visage où j’attrapais ses lèvres avant de poser sa main sur mon propre sexe et faire de petits mouvements. Je lui demandais d’arrêter et je descendais encore une fois. Je remontais ses jambes et introduis un doigt en lui. Il se crispa. Puis gémit. Un deuxième doigt vint trouver sa place et je fis quelque mouvement avant de mettre le dernier. Il attrapa mes cheveux et me supplia du regard. Je lui souris, puis l’embrassais en présentant son membre devant son antre qui venait d’être préparée.

    _ A… arrête de… faire ça !

    Un sourire victorieux vint prendre place sur mes lèvres. Je l’embrassais de nouveau et entrais en lui. Il se serra et je ne bougeais plus. Une larme vint perler au bord de son œil. D’un coup de langue, je le prenais et l’embrassais sur le torse en commençant le premier mouvement. Un gémissement retentit dans la chambre, puis un deuxième et ainsi de suite. Mes mouvements se firent de plus en plus amples et forts puis je ralentis, ne voulant pas le blesser. Il grogna quand je fis cela, si bien que je me remis à mon ancienne vitesse et, d’un coup, il eu un hoquet de surprise. Il me regarda paniqué. Hé hé, je l’avais trouvé. Je tentais, à chaque rentrée de toucher se point qui lui faisait ouvrir tant les yeux. Il gémit de plaisir, un long et puissant gémissement. Rien que d’entendre cela me donnait envie de plus, de beaucoup plus ! Je posais ma main sur son sexe et le masturbais au même rythme que mes allés et venus en lui. Il ne savait même plus où mettre ses mains et peut-être même où il était. Il se cacha le visage de ses mains, tentant de résister tant bien que mal au plaisir qui ne faisait que l’inonder de toutes parts. De ma main de libre, j’emprisonnais ses mains au dessus de sa tête et fit claquer nos corps l’un contre l’autre. Dans une position de missionnaire, ses jambes m’entourant la taille, nous vinrent ensemble. Comme synchro et magnifique, nos têtes se jetèrent en arrière et l’orgasme fut là. Je m’écroulais sur lui, reprenant mon souffle comme je le pouvais  et l’entourant de mes bras faisant un mouvement arrière du bassin pour pouvoir me retirer de lui lentement pour ne pas lui faire mal. Je l’embrassais tendrement et lui souris.

    _ Et c’est moi qui n’en peux déjà plus hein ?

    Je me mis à rire. Je posais ma tête sur son épaule et fermais les yeux.Juste quelques minutes, laisse moi respirer ton odeur après l’amour. Je ne veux pas l’oublier, et je veux que je sois le seul à pouvoir la sentir et l’apprécier. Laisse-moi ce privilège…

    _ Mon amour…



________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Dim 3 Nov 2013 - 1:57


 - Et c’est moi qui n’en peux déjà plus hein ?

J'aurais aimé avoir plus d'énergie pour le frapper. Il avait l'air d'aimer me taquiner, chose que je ne n’appréciais pas vraiment. Un sentiment d'impuissance me gagne toujours et me rappelle de  mauvaise chose, même si je peux me trouver proche de l'orgasme.
Pour le coups j'était tellement fatigué que je ne savais pas où trouver la force de m'énerver. C'est alors qu'il me sorti de nul part :
 - Mon amour…

Me dis pas ça, ce n'est pas juste. Ce n'est pas juste d'être le seul à ne pas pouvoir dire ce genre de chose. "Je t'aime" ce se sont les mots les plus cruel qui puisse exister. C'est petits mots doux sont si dur à entendre et pourtant des fois si facile à sortir. Mais je savais que les coups de foudres pouvaient arriver, et qu'une relation pouvaient également allé très vites. Mais ça fait très peur.
 - C'est pas juste...

Je ne crois pas l'avoir dit assez fort pour qu'il l'est entendu mais je n'avais pas vraiment envi qu'il l'entende aussi. Je me suis donc levé, pour lui faire face en lui faisant un petit sourire.
 - Tu as pas soif ? Je vais nous faire un café. Sauf si tu préfère du thé.

Je me suis alors précipité vers le lavabo, pour vider tout les verres de l'eau rempli de vielle peinture que j'avais lasser dedans, pour pouvoir servir les boissons chaude dedans.
En y repassant, je ne termine pas vraiment les choses que je commence. Les murs et les meubles, sont presque recouvert de croquis et de tableau a moitié terminé. Il y en a un que je n'arrive pas à terminé en particulier. C'est un tabler d'un ange, mais je ne suis jamais parvenu à lui trouver la bonne teinte pour ses yeux. Ce dois être pour ça que je déteste les effets de lumière que reflète nos yeux.
Je me suis alors tourné vers Chaat, de nouveaux.
 - Tu as du t'en apercevoir, mais j'aime vraiment l'art. Et la lecture aussi.

L'étagère donné par l'établissement, n'a pas suffit pour faire tenir tout les livres, sachant qu'il y a de nouveaux arrivant par douzaine tout les deux mois.
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Dim 3 Nov 2013 - 15:20


Matin... Difficile ?





    Toujours dans le lit, je regardais Sea se lever après avoir sortit un « C’est pas juste ». Je ne comprenais d’ailleurs pas pourquoi il disait cela. Qu’est ce qui n’était pas juste ? S’il me disait cela, il fallait qu’il précise sinon je ne saurais pas et je ne pourrais pas modifié. Je m’assis donc et le regardais se lever et me demander si je voulais du café, ou alors du thé. Je soupirais et me levais à mon tour. Il m’expliqua qu’il aimait l’art et la lecture. Comme moi. Je lui souris et m’approchais de lui avant de déposer un baiser dans son cou et d’aller faire le tour de sa bibliothèque. Des centaines de livres s’y trouvaient et je ne savais pas vraiment par où commencer. Je pris alors celui qui avait de suite attiré mon œil et le retournais pour lire la quatrième. Il avait l’air pas mal. Peut-être viendrais-je ici pour lui  en emprunter s’il le voulait bien. C’était limite si sa collection aurait fait pâlir la bibliothèque de l’école. Je souris et reposais le livre puis me tournais vers Sea. Je venais de me rendre compte que je ne lui avais pas répondu.

    _ Je veux bien un café si tu en prends un.

    Je le fixais s’en aller quelques instants pour mettre en route la machine et faire couler le liquide noir dans les deux tasses qu'il avait nettoyer. Et j’observais ses œuvres. De magnifiques peintures malheureusement inachevées. Pourquoi cela ? Un ange, sur le mur dont les yeux manquaient. Il était magnifique, mais le détail des orbites laissait l’œuvre sans vie. Je fus presque déçu. Je me tournais ensuite vers Sea.

    _ Tu ne l’as fini pas ? Elle est pourtant sublime. Tu dessines vraiment bien !

    Ce n’était pas un compliment que je faisais à tout le monde, en réalité, il avait même été le seul à avoir ce compliment. Les autres artistes de rues ou bien même réputés faisaient du travail que je n’appréciais guère. Un travail souvent baclé pour moi et qui ne possédait pas de vie. L’ange de Sea me donnait l’impression de mouvement, comme s’il allait sortir d’un moment à l’autre de la toile pour venir saluer son peintre. Je souris encore une fois et m’assis sur le lit et regardais le tableau de là. Je pensais ensuite… Comme certains qui restent des heures devant « Le radeau de la méduse » par exemple, je  supposais que j’aurais pu faire de même avec celui de mon amant pour essayer de mieux le comprendre et surtout de savoir pourquoi les yeux manquaient. La source des émotions, la source de vie, oubliés ou inachevés ? J’espérais juste que je ne finirais pas comme ce tableau.  



________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Dim 1 Déc 2013 - 22:26


 - Tu ne l’as fini pas ? Elle est pourtant sublime. Tu dessines vraiment bien !

Je fis tombé une tasse en entendant ses paroles. Pas que cela ne m'ai déplu, mais je n'ai pas souvent l'habitude de recevoir des compliments. Car après tout, ce sont des œuvres inachevées.
Je me suis alors penché pour ramassé les bouts du muge et les mètres dans la poubelle.
En y repensant, je dois bien les avoir quelque part.
 - Attend une seconde, faut que je trouve des trucs...

J'ai alors fais quelque chose d'inimaginable, j'ai chercher dans les 10 pilles de papier, qui de mon point de vue ressemble plus à des piliers qu'a autre chose. Mais comme de toute façon la chambre est plus grande à l’intérieur qu'à l’extérieur, pour le rangements ce sera pour plus tard.
 - Regarde les bien, et devine qui s'est. C'est assez vieux alors fais attention.

Si il me reconnait, c'est qu'il est très fort. Le temps est passé par là, le croquis lui date de 1870 et le portrait lui date de 1790.
Le portrait et le croquis portrait:
 
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 2 Déc 2013 - 22:00


Matin... Difficile ?





    Un grand fracas retentit dans la chambre. Je sursautais, ne comprenant pas vraiment ce qui venait de ses passer. J’étais beaucoup trop absorbé par la découverte de chaque petit détail qui ornait le magnifique tableau de Sea. Je tournais donc la tête vers lui. Il était en train de ramasser le muge qu’il venait de faire tomber. Je haussais les épaules, ne cherchant, ainsi, plus à comprendre. Ces tableaux étaient vraiment beau et me laissais souvent sa voix. La seule chose qui me faisait vraiment perdre mon sourire, c’était sans aucun doute les yeux vide. Sea n’avait pas cherché à me répondre, ni même m’expliquer. Il n’avait, tout simplement pas relever mon intervention. Il ajouta ensuite que je devais attendre un instant et s’en va dans des multiples, que dis-je, centaines de papiers que je n’avais pas remarqué auparavant, peut-être simplement parce que je n’avais pas regardé. J’ouvrais grand les yeux quand je remarquais ensuite qu’il était à moitié à poil. Enfin… Je voulais dire qu’il se trimbalait le cul à l’air dans la chambre comme si cela était totalement normal. Je tentais de regarder un peu plus pour admirer ses belles petites fesses. Je me tortillais donc dans le lit pour avoir une meilleure vue possible. Un grand sourire vint alors trôner sur mes lèvres avant que Sea ne se retourne pour s’approcher de moi, et que je fasse style de rien. Il me montra alors deux portait. Etrangement, ces photos avaient un air de ressemblance avec Sea, ou plutôt l’inverse… Bref. Il me demanda ensuite de reconnaitre la personne qui s’y trouvait. Des cheveux blonds sur l’une avec des yeux fermés et l’autre en noir et blanc. Comment voulait-il que je sache qui était cette personne ? Mais, bizarrement, vu sa question, la réponse ne pouvait qu’être évidente. Cela ne pouvait être que lui ! Je souris alors, attrapais les photos et les déposais un peu plus loin, pour ne surtout pas les abimer. La table de nuit vint alors servir de refuge aux deux portraits de Sea.

    _ Qu’est ce que tu cherches à te trimbaler comme ça dit moi ?

    Mon sourire s’agrandit encore et je l’embrassais lentement, le plaquant sur le lit.

    _ Je vois aussi que tu aimais vraiment te déguiser en fille !

    Je l’embrassais encore une fois et me couchais auprès de lui, laissant une de mes jambes sur les siennes. Je me sentais vraiment bien, là, maintenant, tout de suite…


________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Mer 4 Déc 2013 - 23:05



Je me souviens comment c'était de contempler la terre vu d'en haut. Je me souviens de comment mes psaumes me réconfortaient quant ça allait mal. Je me souviens de comment il m'a été facile de perdre ma foi. Je me souviens de comment cette plaie m'a faite souffrir.
Je me souviens de comment c'était d'observer la terre vu de dessous. Je me souviens de comment mes psaumes m'ont fait souffrir. Je me souviens de comment j'ai maudit mon existence. Je me souviens de comment cette blessure m'a donné une raison de vivre. Je me souviens de comment j'ai aimé. Je me souviens de comment j'ai pleuré, rigolé, tué, protégé.
Mais au final, ce qui constitue ce moi, c'est bien ce que j'ai vue et vécu. Alors, finalement, je n'ai plus besoin de ce "vœux".


Je me suis réveillé les larmes aux yeux, sans vraiment savoir pourquoi je pleurais. Je me suis juste retrouvé sur Darragh. Selon la hauteur du soleil vue de la fenêtre, on devait maintenant être en début d'après midi. Le blond dans mon lit étant profondément endormis, je me suis alors levé pour reprendre l'activité que j'avais quitté plus tôt, préparer le café. Un café pour Chaat et un thé cerise rose glacé pour moi.
Tout en buvant mon thé, je regardais le tableaux inachevé depuis de nombreuse année. J'ai alors pris mon pinceau, et j'ai pensé très fort à ce que je voulais. J'avais beau être un démon, mon œil gauche prouvait bien que j'avais également une partie d'ange en moi.
C'est assez étrange a voir, un démon peignant un ange aux yeux d'un rouge profond. J'ai alors continué de peindre, tout en attendant que l'homme endormi se réveil.
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Jeu 5 Déc 2013 - 22:41


Matin... Difficile ?





    Le matin venait de se lever apparemment. Je resserrais mes bras pour attraper l’homme à mes côtés mais mes efforts furent vain et je ne pu attraper que le drap et la couverture. Il était partie je ne savais où… J’ouvrais les yeux difficilement et me levais sur les coudes pour essayer de trouver où il s’était enfuit. Je regardais alors un peu autour de moi et sentit une agréable odeur de café. Ah le café ! La seule chose capable de me réveiller. Et encore ! Je me frottais les yeux et m’assis alors sur le lit. Avachie sur le lit, je tournais la tête vers une ombre qui se formait dans mon champ de vision. Sea ? Que faisait-il ? Il peignait ?  Je me levais entièrement du lit et essayais de ne pas tomber.

    J’allais chercher un café et le bu d’une traite. Je me plaçais alors derrière Sea qui tenait un pinceau, essayant de compléter le tableau que j’avais commenté la veille. Je souriais et passais ma main dans mes cheveux pour tenter de les remettre en place. Je mis mes mains sur ses hanches et l’embrassais doucement dans le cou pour ne pas le brusquer, le déranger dans sa peinture. Son pinceau était souple et le voir ainsi dessiner me rendait heureux. C’était peut-être ce petit sourire qui ornait ses lèvres depuis mon réveil. J’embrassais encore son cou, montant légèrement, allant jusque son oreille et soufflant lentement dans ses tympans :

    _ Tu t’es enfin décidé à le terminé ?

    J’entourais mes bras autour de ses hanches et regardais la peinture qu’il continuait à faire. Les contrastes étaient magnifiques et il avait un talent fou ! Je me demandais même comment il avait fait pour ne pas avoir l’idée de le terminé plus tôt. Je souris encore et plongeais mon nez dans sa crinière pour sentir d’un peu plus près son odeur. Une position ou une autre, tant que j’étais avec lui tout autour de moi était vain et sans importance.

    _ Comment vas-tu l’appelé ?

    J’attendais qu’il retire son pinceau du tableau pour tourner sa tête avec ma main droite et l’embrasser lentement. Ses lèvres étaient sucrées et j’avais l’impression d’avoir de la rose sur les miennes. Je le regardais alors dans les yeux et sourit derechef.



________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Dim 8 Déc 2013 - 18:35



J'était concentré quant des bras sont alors venu entourer ma taille.
 - Tu t’es enfin décidé à le terminé ?

Bien qu'il faisait sont maximum pour ne pas me déranger, il ne pu ce retenir de m’embraser dans le cou.
 - Comment vas-tu l’appelé ?

Très bonne question. Je ne savais pas du tout comment le nommer. Et c'est dans ce moment de réflexion qu'une mains vint mener mes lèvres vers les siennes. Un goût de café arriva très vite dans ma bouche, sa langue voulant apparemment jouer avec la mienne.

//BAAAAAAAAAAAAAM//

Un grand vint nous déranger. Il provenait de la fenêtre. Et c'est en tournant la tête que je le vis.
 - Tomodachi !!!!

Le familier de mon petit frère, Mimio, m'a toujours trouvé où que j'était. C'est comme cela que Mimio et moi, on a pu s'échanger des lettres pendant un grand nombre d'année maintenant. Et justement il m'en avait apporté une. J'ouvrit donc la fenêtre pour laissé rentré l'oiseau qui en arrivant, avait heurté violemment la fenêtre mais ne l'avait quant même pas cassé.
 - Chaat, je te présente "Friend" ou "Tomodachi". C'est un familier qui nous arrive du Japon, lui dis-je tout souriant.

Tomodachi voulant dire "ami", on peu aussi l'appeler friend ou ami dans encore beaucoup d'autre langue. Je lui pris alors le lettre qu'il tenait dans son bec, on se croirait dans Harry Poter, l'ouvris puis je commença à la lire.

Lettre de Mimio a écrit:
Chère Sealiah,
Je tenais a te dire qu'a l'heure où tu devrais recevoir cette lettre, je serrais presque arrivais a destination.
Car je tenais a te faire parvenir la nouvelle que je vais pouvoir enseigner à Sekuen. J'ai égalment hâte de voir la personne qui rejoindra peut être notre famille.

Sur ce, je t’embrasse fort, et très bientôt.

Mimio, et les deux petits amours.
Ps : J'ai joins une photo à la lettre. J'espère qu'elle te rappellera de bon souvenir.
Photo:
 
Je pris alors la photo dans l'enveloppe et la reconnu presque aussi tôt. C'est une photo qui a été prise par Tevac, il y a de ça 50 ans. On avait même marqué nos prénom dessus. Et Mimio a rajouté "We love you brother !!" C'était quant on se voyait encore tous ensemble. Avant que je ne me "dispute" avec Luna...
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Dim 8 Déc 2013 - 19:15


Matin... Difficile ?





    Je ne savais pourquoi, mais au moment même où j’allais de nouveau l’embrasser, un grand bruit retentit dans la chambre. Je sursautais et lâchais Sea qui cria « Tomodachi ». Je ne savais, ni ce que cela voulait dire, ni qui cela pouvait bien être. Je croisais les bras contre ma poitrine. Voilà par deux fois qu’il venait de me mettre un vent. Je commençais alors à douter. Comment être sûr qu’il ne voulait pas que du sexe ? Par deux fois tout de même ?! Je soupirais. C’était trop compliqué d’être en couple. Je comprenais alors pourquoi je ne l’avais pas été souvent. Je le vis alors prendre la lettre que tenait cet animal et l’ouvrir. Il sourit en l’ouvrant. Qui cela pouvait-il bien être ? Envoyé par un familier nommé Tomodachi ? Je comprenais alors. Mais de qui pouvait-il bien venir ? Je m’assis alors sur le lit et le regardais lire sa lettre. Il prit alors une autre chose dans l’enveloppe et eu un sourire plus large. Je n’en pouvais plus ! Qui était-ce bon-sang !? Je me levais et regardais par-dessus l’épaule, très discrètement, en enlaçant de nouveau Sea. Une photo. Et sur cette photo, Sea, au centre, et deux hommes de chaque côté. Là, je commençais vraiment à douter. Je soupirais fortement, montrant ma présence, d’une, et mon questionnement quand à cette image. Je regardais attentivement et remarquais des écritures effacés en bas de la photographie. En dessous de Sea, je pouvais distinctement voir écrit «We love You». Je respirais alors plus fortement encore. Je pouvais aussi très bien voir les visages réjouit des deux hommes et le sourire heureux de Sea. Mon expression se fit alors triste. Il avait d’autres hommes dans sa vie excepté moi ? Je le lâchais et allais de nouveau m’assoir sur le lit.

    _ Qui sont-ils ?

    Je ne voulais tout d’abord, pas m’énerver. Je ne savais pas vraiment qui c’était, mais au moment où j’allais de nouveau parler, on vint toquer à la porte. Je me levais et allais donc ouvrir. Je me trouvais en caleçon et en chemise à moitié ouverte quand je tombais nez à nez devant un homme aux longs cheveux violets qui ressemblait aux traits pour traits à l’homme de la photo. Ma respiration s’accéléra encore et je pointais mon index devant ses yeux.

    _ Qui es-tu toi hein ? Une photo et puis l’homme ! Il se passe quoi là ? Suis-je de trop ? C’est ça ?

    Étrangement, j’avais dis ça avec le plus grand calme que je pouvais avoir. Cette mascarade n’avait que trop durée et j’aurais vraiment aimé savoir QUI il était !?




________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Lun 16 Déc 2013 - 13:05






Matin TRÈS difficile !!!!
j'ai frappé à la mauvaise porte...





Après avoir envoyé Tomo, je me suis dépêché d'arriver à Sekuen. J'ai laissé Kuro et Shiro s'occupé des bagages pour aller retrouver Seali. Je n'ai pas vraiment pris beaucoup temps pour trouver la chambre. J'ai alors toquer pour me retrouver devant un autre homme, en boxer et en chemise...Me serrais-je tromper de chambre ? c'est pourtant bien leurs nom que je vois sur cette porte. Si c'est Seali, il a vraiment mal vieilli.
  - Qui es-tu toi hein ? Une photo et puis l’homme ! Il se passe quoi là ? Suis-je de trop ? C’est ça ?

Ne comprenant pas la moitié de ce que l’inconnu raconter, je l'ai juste poussé pour rentrer. Et j'y ai vu la personne qui m'a donné une famille.
  - Ne vieilliras-tu jamais, mein Bruder ?
  - Dis l'homme qui n'a pas changer depuis qu'il est parti.

J'ai alors pris dans mes bras l'ange déchu que j'ai tant adoré. Mais c'est en sentant une aura plutôt meurtrière derrière moi que je d'eu le lâcher. En regardant l'autre homme qui était maintenant en face de moi, je me dis une chose : Les goûts de mon frère ont encore changé.
Était-il devenu le genre de personne à sauter sur tout ce qui bougeait ou ce qui avait une odeur de sorcier ? J'en avais bien peur. Mais si le vœu de mon frère était de garder cet homme, alors je n'en avait pas le chois .
  - Respirez, dis-je à l'homme tout en lui attrapant le poignet.

J'approuva alors sa marque. Plus que un...
  - Moi je te dois beaucoup Sealiah, mais Luna, lui, ne te donnera rien...

Je ris en entendant mes propres paroles. Je venais d'approuvé une marque qui risquait fortement de resté incomplète. Cela paraissait comique après cette phrase.
  - Sinon, heureux de te revoir grand frère, lui dis-je en le reprenant dans mes bras.

Je n'ai pas oublié quelqu'un ?


code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Mar 17 Déc 2013 - 18:16


Matin... Difficile ?




    Ce gars était entré sans que je lui donne mon accord ! Mais qui était-il putain de merde ?! Je commençais à bouillir de l’intérieur ! Je m’avançais vers le lit, près à reprendre mes affaires pour m’en, aller. Ce qui m’avait probablement le plus fait mal, ce devait être quand Sea avait prit cet homme dans les bras. J’avais donc attrapé mon pantalon et tenté de sortir de la chambre. Mais quand, posant ma main sur la poigné pour la baisser, j’étais décidé à sortir pour retourner travailler, l’homme qui était entré dans notre chambre m’avait attrapé par la main en me disant de respirer. Je n’ai pas compris sur le coup, mais se faisant, je senti alors la même chaleur que celle de Tevac pour finalement gémir entre mes dents. La douleur se faisait de plus en plus présente et je ne savais pas vraiment ce qu’il faisait. Je ne savais, non plus, toujours pas qui il était. Alors que mon pantalon tombait lentement sur le sol, j’entendis alors l’homme se retourner vers Sea pour lui dire que Luna ne serait peut-être pas d’accord. Mais c’est qui tout ce monde ! Je tentais de me relever lentement pour faire face à cette situation. Je ne comprenais vraiment plus rien. Et alors, quand il ajouta « grand-frère », je cru tomber de bien haut. Ils étaient donc frères. Je cru me sentir fondre de l’intérieur ! Mais c’était quoi ce bordel de merde ! Je serrais les poings sur le sol et baissais la tête. Pourquoi il ne me l’avait pas dit avant ?! Je me relevais doucement et m’avançais alors vers Sea.

    _ Tu aurais franchement pu me prévenir ! J’aurais au moins pu éviter de passer pour un con !

    Je me tournais et mis mon pantalon. Finalement, j’allais m’en aller. Cela m’énervait vraiment, je n’en pouvais plus. C’était comme si cette chambre, avec cette homme, m’étouffais. J’attrapais de nouveau la poignée et la baissais pour finalement l’ouvrir et commencer à sortir.

    _ Je retourne à l’infirmerie. Tu sauras où me trouver. Profites bien de tes retrouvailles.

    Je sortais alors de la chambre quand je sentis quelqu’un me serrer…


________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Jeu 19 Déc 2013 - 20:08


- Je retourne à l'infirmerie. Tu serras où me trouver. Profite bien de tes retrouvailles

Pendant un instant j'ai été choqué puis peiné. La jalousie est vraiment un sentiment très laid et je pense l'avoir toujours détesté. C'est donc au moment où j'allais lui répondre que je n'y voyais pas d'inconvénients, que Mimio prit Chaat dans ses bras.
 - Même sans le faire exprès tu tombe toujours sur le même type de personne. Et je ne me souvient pas que cela t'es un jour réussi Seali.

Il n'avait pas tord, mais avec sa manière de prononcer mon nom, je pouvais facilement deviner qu'il ne me faisait aucun reproche. Seali, c'était comme cela qu'il m'appellait quant il était enfant.
  - Bref, moi je vais vous laissez, j'ai mes deux amour qui m'attendent. Je te les présenterais une prochaine fois. See you !

La porte se referma derrière lui, et je me retrouva seul avec Chaat.
- Tu peux y aller si tu veux, lui dis-je avec un petit sourire.

Et c'est alors que lors qu'il se retourna vers la porte que mon sourire se transforma en une douloureuse expression. Les larmes coulaient toute seule et je m’efforçais de pleurer en silence.
Je ne suis pas du tout du genre à retenir quelqu'un même alors qu'il s’apprête à me quitter. Je n'exprime que peux mes émotions et je mimes souvent les expressions des gens pour ne pas avoir l'air inexpressif.
Pourquoi suis-je si lâche ?
code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaat
Adminounet
Adminounet
avatar
Messages : 342
Age : 20
Localisation : In my dream
Date de naissance : 13/02/1997
Date d'inscription : 19/01/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: 119 canines
Armes :
Surnom: Minou
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Sam 21 Déc 2013 - 23:57


Matin... Difficile ?




    Finalement, alors que je sortais de la chambre, un peu en colère et sur les nerfs, j’avais même tant bien essayé de me calmer, je m’étais stoppé. Pas tout seul, évidement. Deux bras m’avaient entouré et je ne savais pas de qui il s’agissait, mais la taille me disait certainement que ce n’était pas Sea. Il faisait à peu près la même taille que moi, et celui qui me tenait faisait bien une vingtaine de centimètres de plus que Sea. Je me stoppais net et écoutais l’homme qui était entré dans la chambre et qui répondait au nom de Mimio ne me lâchais pas. Je me retournais et le regardais alors s’en aller après avoir dit qu’il allait rejoindre ses amours. Je baissais la tête, honteux de moi-même. Ce n’était pas Sea qui m’avait fait passer pour un con mais moi qui avait très mal réagit. Je baissais encore la tête de façon à ce qu’on ne voit plus mes yeux. Je ne voulais pas qu’il me voit. La tristesse avait emplit mes yeux et je cherchais à tout pris à cacher mon désespoir. Soudain, faiblement, je l’entendis me dire que je pouvais y aller si je le désirais. Non. Je ne voulais en aucun cas partir. L’homme qui le dérangeait était à présent partie, et il s’en voulait encore plus. Je me suis tourné lentement pour regarder un instant la sortie et encore une fois vers Sea pour le fixer. Il avait les yeux fermés et tentait de contenir ses larmes. Les miennes montèrent également. Une énorme boule de douleur se forma dans ma gorge et je ne pu m’empêcher de poser ce que j’avais dans les mains pour lui sauter dessus et l’embrasser avec la plus grande tendresse du monde. Je ne voulais pas qu’il pleure. Je ne voulais pas que l’on se fâche, que l’on s’engueule ! Je l’entourais de mes bras et plongeais ma tête dans son épaule pour souffler un petit « désolé » quasiment inaudible mais qui, j’étais sûr, avait atteins les oreilles de mon blond.  Je collais encore plus mon corps près du sien. Comme si sa présence, en aussi peu de temps était devenue presque indispensable, comme une drogue, dépendant ? Je respirais lentement son odeur, m’imprégnant de chaque parcelle de peau qu’il possédait sur la clavicule et tout ce qui trainait a porté  de mon périmètre autour de mon nez. Je ne voulais, sous aucun prétexte, le lâcher.
    Une drogue. Oui, en effet, de la drogue humaine qui me faisait tourner la tête dans tout les sens du terme.


________________________


«Il faut vivre son rêve et non rêver sa vie.»

«Ce n'est qu'avec le passé qu'on fait l'avenir.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekuen-seruki.forumotion.net/t669-chaat-passe-la-porte-du
S.Cross Sealiah
Admin GaGa
Admin GaGa
avatar
Messages : 547
Age : 21
Localisation : Jamais très loin d'un chaat noir
Date de naissance : 07/08/1996
Date d'inscription : 04/03/2013

Feuille de personnage
Âge réel du personnage: l'âge de l'humanité
Armes :
Surnom: Sea pour le démon et Liah pour l'ange
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah Mar 24 Déc 2013 - 0:16



Ma fierté en avait pris un sacret coup. A pleurer devant lui. Je me suis toujours efforcé de ne pleurer que dans ma chambre, seul et en enfouissant ma tête dans les oreillers.
J'ai alors poser ma tête contre son torce et y ai pleuré en silence. Je lui murmura avec une voix étouffer de ne pas m'observé, mais de me laisser utiliser son torse encore quelque minute. Mes mains serraient son T-shirt, et je me détendais un peu...Je me sentais bien, dans ses bras si tendre, son torse chaud...
- Comment les humains peuvent-ils dégager autant de chaleur ? Ce n'est pas juste. Ma tempèrature ne dépassement pas les 35°...

Puisque qu'il est infirmier, il doit le comprendre. Oui c'est vrai. Ma température corporel est celle d'une personne en hypothermie, bien que je soit pratiquement sûr qu'elle arrive à 33° en hiver. Ce peut être drôle ou glauque de penser que ma température lorsque je dort est celle d'un cadavre. Mais lui, il est si chaud.
- S'il te plait réchauffe moi...

Je fus choqué par mes propres mots. J'avais du les penser assez fort pour les avoir prononcé à voix haute. J'était tiraillé entre la honte et le désire. Car oui, ce "réchauffe moi" pouvait signifier bien plus qu'une envie de chaleur. Je lui souri alors et l’embrasa, ma langue voulant jouer avec sa compagne rapidement.
Mon corps tiendra t'il le rythme ? Bah, nous verrons cela plus tard.
Mon œil gauche me faisait mal, mais cela devait surement venir du fait qu'il était devenu rouge lui aussi. J'ai alors pris Chaat part la mains et je m'assis sur mon lit. Cela a des avantage d'être un démon. Pour exciter ou rendre une personne folle de vous rien n'est plus facile. Cela ce produit même sans qu'on ne le face exprès. Et puis, c'est peux être ça qui m'a attiré en enfer.
- Quitte à faire une chose interdite, faisons la sans se priver, lui murmurais-je à l'oreille. Fais moi atteindre l'enfer, Darragh.

code © Luny • Apple-Spring • 2012


________________________




mon vœu:
 

Ma fiche Mes liens Ma famille Mon journal

Ma couleur c'est #3366ff

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chambre de S.Cross Sealiah

Revenir en haut Aller en bas

Chambre de S.Cross Sealiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sekuen-Seruki :: .: Coquins & Coquines :. :: Zone +16 :: École-
Tu peux modifier le cadre, le bouton du profil masqué et tout le reste juste avec les 4 codes CSS que je t'es mis.